L’église orthodoxe rend hommage aux Saints frères Cyrille et Méthode

Le 11 mai, l’église orthodoxe rend hommage aux saints apôtres Cyrille et Méthode – les inventeurs de l’écriture slave. Les deux frères slaves ont été sanctifiés à la fin du IXe siècle et les premières célébrations solennelles du 11 mai en leur honneur datent du XIIe siècle. Pendant la Renaissance cette date est proclamée en Bulgarie fête votive des deux apôtres. L’alphabet qu'ils ont inventé combine les trois signes du christianisme – le triangle, la croix et le cercle. On estime que l’alphabet a été créé au monastère de « Saint Polychron » en Asie Mineure où ont été probablement traduits en langue slave les livres chrétiens les plus importants. Au milieu du IXe siècle en Grande-Moravie, les deux frères et leurs disciples jettent les bases de l’Ecole de lettres de Grande- Moravie. Ensuite ils partent à Venise où se déroule le fameux débat de Cyrille avec le clergé latin sur le dogme des trois langues. Conformément à ce dogme, le christianisme ne peut être prêché qu’en trois langues – juive, grecque et latine. Sa logique inébranlable, ses arguments irréfutables et ses connaissances théoriques remportent la victoire au cours de ces débats. Après ces débats à Venise, les deux frères arrivent à Rome où peu après Cyrille s’éteint et il est enterré de manière solennelle en l’église « Saint Clément ». Un millénaire plus tard, en 1881, on célèbre à Rome pour la première fois l’œuvre des deux frères. A l’occasion de cet anniversaire on construit avec l’aide de quelques autres pays à la basilique de "Saint Clément"  une chapelle pour abriter ses reliques. La grande reconnaissance de l’activité apostolique et culturelle des inventeurs de l’alphabet slave sur le Vieux continent vient le 31 décembre 1980 quand le pape Jean-Paul II proclame les deux saints frères protecteurs de l’Europe. De nos jours, leur œuvre incarne le pont spirituel entre les traditions chrétiennes orientales et occidentales, tout comme l’unité culturelle de l’Europe.

Tous les articles

Sainte Marina, symbole de la flamme céleste

Pendant les jours de la canicule estivale, les orthodoxes bulgares rendent hommage à Sainte Marina, martyre de la foi chrétienne. Ayant refusé de renoncer à sa foi en Jésus, la jeune femme de 16 ans a été tuée en 289. Pour les Bulgares, Sainte Marina est..

Publié le 19/07/19 à 10:10

Exposition d'objets de la tombe du pharaon égyptien Toutankhamon à Bourgas

A  l'Opéra de Bourgas a été inaugurée l'exposition "Toutankhamon - une histoire d'amour inachevée". Elle montre la tombe du pharaon égyptien Toutankhamon et présente pour la première fois en Bulgarie les trésors et le sarcophage avec la momie du souverain..

Publié le 11/07/19 à 11:17

La grandeur de l'ancienne capitale bulgare renait avec des batailles et de la gastronomie

La 5e édition du festival international “Tarnovgrad médiéval” s’ouvre aujourd‘hui/ 29 juin- 01 juillet/. Cette année le forum est dédié aux 800 ans du règne /1218-1241/du grand tsar bulgare Ivan Assen II. A cette époque la ville est à son apogée et..

Publié le 28/06/19 à 11:33