Elections européennes 2019: Les résultats tiendront dans un mouchoir de poche…

A deux semaines des élections européennes, le PS a saisi la Commission centrale électorale jugeant qu’il était inadmissible que le premier ministre Boyko Borissov soit aux commandes de la campagne de son parti GERB et qu’il devait, de ce fait, prendre des congés jusqu’au vote. Avis que la commission centrale n’a pas suivi ne voyant aucune irrégularité. Piquée à vif, la présidente du PS Kornélia Ninova a déclaré que le pays était dirigé en coulisse par des forces dont Boyko Borissov  était dépendant. La tête de liste GERB –UFD Maria Gabriel a de son côté lancé un appel aux électeurs à dire NON à la confrontation et OUI au dialogue et à la coopération, en soutenant le parti GERB. Quant à la tête de liste VMRO-NDB, Anguel Djambazki, il a tenu à souligner que sa coalition espérait obtenir un très bon score, meilleur en tous cas que celui du MDL. Justement le président du Mouvement des droits et libertés, Mustafa Karadaya a appelé les électeurs, en présence du leader des libéraux européens Hans van Baalen,  à soutenir la liste du mouvement qui est constituée de personnes bien éduquées et professionnelles, pleines de qualités. 

Ce week-end, les candidats du parti nationaliste « Ataka » ont rappelé leur devise « Prenons ce qui nous appartient de l’UE ! », plaçant l’accent de leur campagne sur la lutte contre la désertification des régions et la pauvreté. L’Institut de sondage MEDIANA a calculé que deux semaines avant les élections, l’écart entre les deux plus gros partis, GERB et le PS s’est effacé avant de tourner à l’avantage des socialistes qui obtiendraient 2% de plus de voix que le parti GERB. Ce qui n’est pas dû au poids électoral accru du PS, mais aux conséquences des scandales immobiliers qui ont sérieusement affecté le parti GERB. Bref, le résultat des européennes tiendrait dans un mouchoir de poche...

Sinon, le 26 mai est le dernier jour du week-end prolongé du 24 mai, fête de l’alphabet slave et de la culture bulgare, les électeurs de GERB qui ont plus de moyens, pourraient préférer voyager et rentrer au dernier moment, c’est-à-dire après la fermeture des bureaux de vote, contrairement aux sympathisants des socialistes, majoritairement à la retraite, qui se feraient un plaisir d’aller accomplir leur devoir électoral, histoire de briser la routine du quotidien. Affaire à suivre…



Tous les articles

Veto présidentiel sur le nouveau modèle de financement des partis politiques

Le veto du président Roumen Radev concernant les amendements à la Loi sur le financement des partis politiques a mis à l’épreuve les forces parlementaires qui se voient obligées de réaffirmer ou bien de renoncer carrément aux..

Publié le 18/07/19 à 13:21

Le changement du modèle de financement des partis trace de nouvelles lignes de partage dans la vie politique bulgare

Peu après la tenue des européennes et à trois mois des municipales, une réduction radicale des subventions des partis politiques est prévue dans le pays. L’occasion concrète pour ce faire réside dans un  audit financier..

Publié le 10/07/19 à 12:46

Ivan Iltchev : "Sofia et Skopje ont besoin d’une meilleure communication !"

En 2017, la Bulgarie et la Macédoine du Nord ont signé un Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération. L’assainissement des relations entre les deux pays représente une condition sine qua non pour l’ouverture des..

Publié le 09/07/19 à 13:47