Elections européennes 2019 : La commission électorale juge irrecevable la plainte de GERB contre le président

Photo: BGNES

La Commission centrale électorale a rejeté la plainte du parti GERB qui reprochait au président Roumen Radev de profiter de ses sorties en public pour faire campagne en faveur du parti socialiste. Des sources de la commission ont indiqué à la radio qu’elles n’avaient trouvé aucune irrégularité dans le comportement du chef de l’Etat. Un jour plus tôt, cette même commission électorale a jugé irrecevable la plainte du PS qui reprochait au premier ministre Boyko Borissov de puiser dans les ressources de l’Etat pour mener la campagne électorale de son parti GERB. De cette façon, la commission a souhaité certainement confirmer son impartialité et sens de la justice…

La tête de liste de la coalition GERB-UFD, Maria Gabriel a de son côté déclaré lors d’un débat télévisé qui l’opposait à la tête de liste socialiste, Eléna Yontchéva, qu’il ne fallait pas permettre à des formations populistes d’accéder au Parlement européen, faisant référence à l’idée populiste du PS de mettre en place un SMIC européen. Ce à quoi Yontchéva a répondu que la Bulgarie est membre de l’Union européenne depuis 12 ans, des milliards d’investissements ont été faits dans son économie, mais la pauvreté continue de progresser à cause de la corruption. Le président du Parti des socialistes européens, Serguey Stanichev s’est lui, prononcé en faveur d’une Union européenne sociale, qui donnerait la priorité aux citoyens et non pas aux corporations et qui ferait disparaître la division entre « noyau » et « périphérie ». 

Au nom des « Patriotes pour Valéry Siméonov », Valéry Siméonov a insisté pour que la Bulgarie cherche des appuis au sein des pays européens qui, eux aussi, souffrent du rôle de « super-régulateurs » des grandes puissances occidentales. D’après Siméonov, la France et l’Allemagne cherchent à diviser l’Europe en deux, l'Est d'un côté, l'Ouest de l'autre, afin de faire régner les intérêts des plus grands pays.

Pour revenir à la campagne électorale, force est de signaler une « réapparition inattendue » de l’ancien leader du MDL, Ahmed Dogan qui, depuis des années, est le président d’honneur du Mouvement des droits et libertés, et qui a appelé les électeurs de cette formation à la mobilisation totale, soulignant que les élections européennes sont très importantes pour le MDL, puisque traçant la voie de sa future représentation réussie aux prochaines municipales et législatives en Bulgarie.



Tous les articles

Veto présidentiel sur le nouveau modèle de financement des partis politiques

Le veto du président Roumen Radev concernant les amendements à la Loi sur le financement des partis politiques a mis à l’épreuve les forces parlementaires qui se voient obligées de réaffirmer ou bien de renoncer carrément aux..

Publié le 18/07/19 à 13:21

Le changement du modèle de financement des partis trace de nouvelles lignes de partage dans la vie politique bulgare

Peu après la tenue des européennes et à trois mois des municipales, une réduction radicale des subventions des partis politiques est prévue dans le pays. L’occasion concrète pour ce faire réside dans un  audit financier..

Publié le 10/07/19 à 12:46

Ivan Iltchev : "Sofia et Skopje ont besoin d’une meilleure communication !"

En 2017, la Bulgarie et la Macédoine du Nord ont signé un Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération. L’assainissement des relations entre les deux pays représente une condition sine qua non pour l’ouverture des..

Publié le 09/07/19 à 13:47