Elections européennes 2019: La campagne électorale en Bulgarie parmi les plus dynamiques…

Photo: BGNES

Selon un rapport d’étape de l’équipe bulgare du Centre européen de supervision des élections, la campagne menée en Bulgarie se distingue par son intensité et sa dynamique, comparée à celles des autres pays de l’Union européenne. Mais si les sujets économiques dominent dans la plupart des pays de l’UE, suivis de ceux  de la migration et de la protection de l’environnement, en Bulgarie l’accent est placé sur la qualité de vie des citoyens, les considérations économiques étant reléguées à l’arrière-plan.

La Bulgarie est aussi un des pays où la campagne électorale est dominée par les problèmes nationaux au détriment des sujets européens. Ainsi la formation nationaliste VMRO a déposé à l’Assemblée nationale une proposition d’amendement du Code pénal prévoyant 4 ans d’emprisonnement et de lourdes amendes pour les hommes politiques qui insultent ou calomnient leurs opposants. Une initiative législative qui, d’après le VMRO, est une réponse au contenu mensonger et délateur de la campagne menée actuellement en Bulgarie, qui fait de la politique un terrain sale et poisseux.

Le parti « Ataka » a officiellement accordé à trois étudiants des bourses, en échange d’une promesse de revenir vivre et travailler en Bulgarie après la fin de leurs études. D’après le parti nationaliste, la désertification des régions et les faibles revenus sont à l’origine des principaux problèmes de la Bulgarie, car les jeunes quittent le pays pour aller travailler en Europe occidentale.

Le MDL  s’évertue toujours à faire croire à ses électeurs que le parti GERB use de doubles standards dans son discours, en clamant haut et fort en Europe être contre le néofascisme, la haine et la xénophobie, alors qu’il continue de gouverner en Bulgarie en coalition avec des formations nationalistes.

Sinon, les candidats GERB et UFD poursuivent leur campagne en rappelant, une fois de plus, être les seuls garants de l’avenir européen de la Bulgarie et les bâtisseurs de l’image positive du pays en Europe et dans le monde, depuis que GERB est au pouvoir.

Quant au PS, ses messages se traduisent par des promesses de rétablir l’économie, supprimer le racket politique et bureaucratique et mettre un terme aux pratiques de pillage des ressources nationales…



Tous les articles

Veto présidentiel sur le nouveau modèle de financement des partis politiques

Le veto du président Roumen Radev concernant les amendements à la Loi sur le financement des partis politiques a mis à l’épreuve les forces parlementaires qui se voient obligées de réaffirmer ou bien de renoncer carrément aux..

Publié le 18/07/19 à 13:21

Le changement du modèle de financement des partis trace de nouvelles lignes de partage dans la vie politique bulgare

Peu après la tenue des européennes et à trois mois des municipales, une réduction radicale des subventions des partis politiques est prévue dans le pays. L’occasion concrète pour ce faire réside dans un  audit financier..

Publié le 10/07/19 à 12:46

Ivan Iltchev : "Sofia et Skopje ont besoin d’une meilleure communication !"

En 2017, la Bulgarie et la Macédoine du Nord ont signé un Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération. L’assainissement des relations entre les deux pays représente une condition sine qua non pour l’ouverture des..

Publié le 09/07/19 à 13:47