"Un livre – plusieurs éditions"

Photo: BТА

A l’occasion de la fête de l’écriture slave, de l’éducation et de la culture bulgare le 24 mai, la bibliothèque régionale “Dora Gabe” de la ville de Dobrich présente quelques-unes des plus précieuses œuvres littéraires qu’elle possède grâce à l’exposition “Un livre – plusieurs éditions”. La 3e édition du roman du patriarche de la littérature bulgare Ivan Vazov « Sous le joug » de 1896 fait partie de l’exposition. Parmi les 30 illustrations du livre nous découvrons des dessins du grand peintre Ivan Markvichka, auteur d’une partie des fresques murales de la cathédrale-monument « Alexandre Nevski » à Sofia. La première édition de « Chroniques des insurrections bulgares » du révolutionnaire Zakhari Stoyanov, imprimée à Plovdiv en 1884, est également exposée. Parmi les chefs d’œuvres de la littérature classique mondiale on pourra voir « L’Enfer » de Dante Alighieri de 1906 – la première édition de la première traduction en langue bulgare de Constantin Velichkov qui contient 76 illustrations de Gustave Doré. Des éditions de 1927 jusqu’à nos jours de Yordan Yovkov et Dora Gabé, inspirés par la Dobroudja, sont un autre accent de l’exposition.


Tous les articles

Youlian Révalski : "L’éducation, la santé et la sécurité nationales sont impensables sans la science…"

En cette année 2019, l’Académie bulgare des Sciences fête ses 150 ans. C'est la plus ancienne des institutions de recherche, dont les premiers pas sont esquissés à Brăila, en Roumanie, 9 ans avant la libération de la Bulgarie du joug..

Publié le 04/10/19 à 12:46

L’ethnographe américain Martin Canning présente la Bulgarie des années 60 du XXe siècle

« Echo des Balkans du XXe siècle : Portraits et sons de Bulgarie » - c’est ainsi qu’est intitulée une exposition de photographies en noir et blanc prises en Bulgarie et dans 6 autres pays balkaniques il y a 50 ans. Celles-ci peuvent être vues jusqu’au 17..

Publié le 29/09/19 à 08:00

Une nouvelle vie pour la basilique épiscopale de Plovdiv

En 313, l’empereur Constantin le Grand appliquait l’Edit de Milan sur la reconnaisance du christianisme comme religion officielle au sein de l’Empire romain. D'importants travaux de construction avaient alors été engagés pour célébrer Jésus Christ..

Publié le 28/09/19 à 08:00