Depuis 143 ans, Christo Botev reste le symbole de l’indépendance de la Bulgarie…

Le monument sur le mont "Okolchitsa" et "Le détachement de Botev débarque sur la côte danubienne", peint par Dimitar Gudjénov

Le 2 juin, la Bulgarie marque la journée de Christo Botev  et des milliers de combattants pour la liberté et l’indépendance de la Bulgarie. Depuis 1948 ans, à midi tapantes, les sirènes retentissent dans tout le pays, invitant les Bulgares à observer une minute de silence pour se recueillir devant la mémoire et l’exploit des héros de la nation.

A la veille du 2 juin, après de lourds combats pour repousser les hordes ottomanes, circassiennes et leurs mercenaires, Christo Botev périt au combat sur le mont Okolchitsa, fauché par une balle ennemie. A l’exemple de lord Byron et Sándor Petőfi, il voue sa courte existence à la liberté de son pays.

Il organise le débarquement de son bataillon de 205 insurgés sur la cote bulgare du Danube, dans l’objectif de soulever une insurrection nationale contre les Ottomans. Comme nombre d’intellectuels patriotes de l’époque, Hristo Botev se trouve en exil en Valaquie (Roumanie actuelle) qui n’était pas alors sous la tutelle de l’Empire ottoman. Dans cette période, Botev développe une activité de journaliste et écrivain, dans l’objectif de « réveiller la conscience nationale  bulgare » et convaincre le peuple du besoin d’un soulèvement armé. Botev rassemble un bataillon de patriotes mais il doit trouver un moyen de traverser le Danube. Les insurgés montent à bord du bateau autrichien « Radetski », en se faisant  passer pour de simples ouvriers et cachent leurs armes et uniformes dans de grandes malles qui sont censées contenir des instruments de travail. Le 17 mai, Botev dévoile la vraie nature de la mission au capitaine du bateau et lui ordonne de s'arrêter sur les côtes bulgares du Danubе. À partir de Kozlodouï, la troupe se dirige vers le Grand Balkan (Stara Planina), en passant par une dizaine de villages bulgares. Peu de Bulgares se joignent à la troupe malgré les grandes attentes de révolutionnaires. Pris au piège des troupes ottomanes, les insurgés de dispersent. Le 1er juin (20 mai) 1876, Hristo Botev périt au combat sur le mont Okolchitsa.

Malgré la disparition tragique du poète et d’une grande partie de ses compagnons de combat, leur exploit fait le tour de l’Europe et attire l’attention sur le sort du peuple bulgare opprimé. Et cela fait 143 ans que le poète-révolutionnaire est le symbole de l’indépendance de la Bulgarie, tout comme Vassil Levski, dans la pléiade des héros nationaux. Depuis 1901, la date du 2 juin célèbre la mémoire de ceux qui sont tombés au nom de la libération nationale. Un circuit-pèlerinage de 120 km est organisé, sur les pas du détachement de Christo Botev depuis Kozlodouï jusqu’au mont Okolchitsa. Et une grande partie de ses étapes est inscrite sur la liste de 100  sites touristiques incontournables de la Bulgarie.

En 2019, les journées de Christo Botev commencent le 24 mai par un spectacle son et lumière à Vratsa, sous le patronage du président de la République. Le programme se déclinera en une série de concerts, soirées littéraires, jeux et tombolas, consacrés à l’exploit de poète dont les poèmes restent inégalés. Le point d’orgue des célébrations sera la cérémonie de commémoration là ou Botev a trouvé la mort, et le grand feu d’artifice dans la nuit du 1er juin, sur la place « Christo Botev » à Vratsa.

Darina Grigorova

Récit : Sonia Vasséva


Tous les articles

Ephéméride: Saint Jean de Rila

Le 19 octobre le peuple bulgare et l’Eglise orthodoxe rendent hommage à Saint Jean de Rila (876-946). Jusqu’à l’âge de 25 ans c’est un simple berger. Il devient moine et il prêche dans le pays sous le règne du roi bulgare Petar I. Vers la fin de..

Publié le 19/10/19 à 08:45

Ephéméride: Sainte Zlata de Maglen

Il est une sainte qui, sur toutes les icônes orthodoxes, est représentée v êtue du costume traditionnel bulgare  –  Sainte Zlata de Maglen. D’après son hagiographie, elle aurait vécu au 18e siècle à Slatino, un petit village..

Publié le 18/10/19 à 12:52

Première présentation en public du Psautier de Tomić

Le "Psautier de Tomić" – un des manuscrits les plus précieux du Moyen-âge, arrive pour la première fois à Sofia. Le manuscrit du « Deuxième siècle d’or » de la Bulgarie est conservé plus d’un siècle par le Musée d’Etat d’histoire de Moscou et..

Publié le 12/10/19 à 09:05