Kaléidoscope des Balkans

Skopje attend une date pour le début de ses négociations d’adhésion à l’UE

Photo: BGNESLe premier ministre de Macédoine du Nord Zoran Zaev a déclaré que si l’UE ne propose pas à Skopje une date pour le lancement des négociations d’adhésion ceci démotivera les autres pays à entreprendre des réformes et encouragera les nationalistes à revenir au pouvoir. Le projet d’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil européen en juin ne prévoit pas l’adoption d’une décision sur les négociations avec Skopje. Selon l’Union, la séparation des pouvoirs a été rétablie, la démocratie et la suprématie de la loi ont été renforcées. Bruxelles se félicite des accords bilatéraux conclus avec la Bulgarie et la Grèce, mais ne mentionne pas la date voulue par Skopje. A l’initiative de la Pologne, les ministres des affaires étrangères de13 pays de l’Europe de l’Ets insistent pour que l’UE tienne sa promesse à la région et fixe des dates pour le début des négociations avec la Macédoine du Nord et l’Albanie car selon Varsovie « il n’y a pas de plan B » pour la région des Balkans Occidentaux.

Générosité électorale des autorités grecques

Photo: BGNESLe premier ministre grec Alexis Tsipras a convoqué pour le 7 juillet des législatives anticipées. Après la défaite aux élections européennes et municipales le 26 mai dernier, le parti au pouvoir SYRISA a décidé de bourse délier et de faire preuve de générosité budgétaire. A la baisse de la TVA dans plusieurs secteurs, le rétablissement de la 13e pension de retraite et le grand rééchelonnement des dettes vers l’Etat s’ajoutent les promesses de création de nouveaux emplois généreusement rémunérés par l’Etat et une meilleure sécurité sociale. Selon Tsipras cette nouvelle politique économique représente « la fin des politiques des mémorandums, des coupes budgétaires et de la politique de rigueur dans le but de faire un pas en avant ». La Commission européenne a critiqué le retour à la générosité budgétaire et a averti que les dernières mesures du gouvernement de Tsipras coûteront aux Grecs 1% du PIB.

Hashim Thaci menace de réunifier le Kosovo et l’Albanie

Photo: president-ksgov.netLa prochaine réunion des leaders de l’Allemagne, la France, la Serbie et le Kosovo prévue  dans le cadre du processus de Berlin le 1er juillet ne se tiendra pas si Pristina ne supprime pas les droits de douane sur les biens serbes. C’est ce qu’a déclaré le ministre serbe des affaires étrangères Ivica Dacic. Le président du Kosovo Hashim Thaci a rétorqué que les droits de douane ne seront pas annulés tant qu’un accord définitif ne sera pas conclu en précisant qu’il s’agit de la reconnaissance mutuelle avec Belgrade, la reconnaissance du Kosovo de la part des cinq pays membres de l’UE qui rejettent toujours son indépendance, et l’adhésion du jeune Etat à l’ONU. Thaci a déclaré que sinon il a l’intention d’étudier la possibilité de réunification avec l’Albanie.

Y aura-t-il un nouveau gouvernement en Roumanie?

Photo: dnevnik.bgL’opposition à Bucarest envisage de  déposer au parlement cette semaine une demande de motion de censure contre le gouvernement. L’incohérente opposition a besoin de 22 voix supplémentaires au parlement pour faire passer ce vote de défiance. On estime que ces voix viendront des représentants ethniques et de députés déçus du parti social-démocrate. Pour attirer ses anciens compagnons dans le parti, l’ex-premier ministre de gauche Victor Ponta a proclamé pour chef du prochain gouvernement l’ex-premier ministre et eurodéputé fraîchement élu Mihai Tudose. Ce dernier a déclaré qu’il est prêt à assumer la responsabilité de premier ministre. La défaite aux élections européennes des gouvernants et les résultats du référendum qui a rejeté les les réformes juridiques controversées ont remis en question l’avenir de la coalition au pouvoir entre le parti Social-démocrate et l’Alliance des libéraux et des démocrates.

Erdogan s’efforcera de convaincre Trump que la Turquie a besoin des S-400 russes

Photo: aa.com.trLes USA ont annoncé qu’ils donnent à la Turquie la possibilité de renoncer jusqu’à la fin de ce mois aux missiles russes S-400. Selon Washington, ils sont incompatibles avec le nouvel avion de chasse F-35 qu’Ankara souhaite acheter. Le président Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé sa décision d’acquérir les missiles russes. Le leader turc espère qu’il arrivera à négocier un compromis lors d’entretiens directs et personnels avec la président Donald Trump lors de la réunion des G-20 à Osaka. Le président russe Vladimir Poutine assistera également à la réunion.


Version française: Vladimir Sabev


Tous les articles

Les tests en temps réel du système des péages commencent le 16 août !

Quoi de neuf du côté du système de péage des autoroutes que la Bulgarie s’apprête à introduire, dans un contexte d’agitation tant des automobilistes lambda que des sociétés de transport ? Pour répondre à ces interrogations à Sofia a été organisée une..

Publié le 26/06/19 à 11:36
Снимка: EPA / BGNES

Kaléidoscope des Balkans

L’opposition a de nouveau remporté les municipales à Istanbul Le président turc Recep Tayyip Erdogan a subi une lourde défaite après la réélection du candidat de l'opposition du Parti populaire républicain, Ekrem Imamoglu, à la mairie..

Publié le 25/06/19 à 13:39

Des écoliers ont conçu une voiture électrique ressemblant à une souris d’ordinateur

Des écoliers de la ville de Bourgas ont mis au point une voiture électrique dont le design est inspiré de la souris d’ordinateur. La voiture est monoplace et elle peut rouler sur une distance de 160km avec des batteries chargées. Au début du..

Publié le 23/06/19 à 10:00