„Plovdiv – capitale européenne de la culture 2019“

Les messages-clés délivrés par Plovdiv à destination de l’Europe enrichissent le dialogue multiculturel

Victor Yankov: « J’espère que tout ce qui se produira à Plovdiv en cette année 2019 trouvera sa place dans la mémoire collective »

Au cours des six mois après son élection comme capitale européenne de la culture, „Plovdiv est apparue sur la carte européenne en avançant à petits pas lents mais résolus, sans tambour ni trompette. Depuis le début de l’année à ce jour nous avons délivré des messages clés et intégré le dialogue européen. La clé du succès est de placer dans le viseur les villes plutôt que les nationalités, une tendance qui s’affirme partout en Europe“, dit pour la RNB Victor Yankov en charge des activités internationales de la fondation „Plovdiv 2019“.
Toutefois les résultats d’un récent sondage des médias indiquent que la ville est moins facilement identifiable et moins populaire que Matera, la capitale italienne de la culture européenne, au côté de laquelle Plovdiv a été désignée en 2015 pour accueillir cette prestigieuse initiative. Selon Victor Yankov, Plovdiv est un bon exemple comment un marketing judicieux et bien ciblé est en mesure d’attirer divers profils de touristes. Actuellement, la cote de popularité de la deuxième ville de Bulgarie indique une nette augmentation grâce à son identité et son agenda culturels plutôt qu’aux formules touristiques tout compris proposées par les hôtels. Il souligne aussi la tendance positive, comme il l’appelle le processus de „gentrification“  de la ville aux trois collines. Un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées transforment un espace abandonné ou  initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique du quartier. Un exemple en est le quartier de l’industrie créatrice et artistique Kapana, situé au cœur de la vieille ville.
Et quid de l’attitude des locaux à l’égard des touristes ? Pour Victor Yankov les gens du coin sont très ouverts, accueillants et positifs d’autant que la proverbiale hospitalité bulgare joue énormément en faveur des visiteurs venus de près et de loin, toujours plus nombreux. Juillet, mois de vacances et de farniente n’empêchera pas la vie culturelle de Plovdiv de tourner à plein régime, avec à l’affiche moult rendez-vous et événements spécialement concoctés pour assouvir l’appétit des admirateurs et autres acteurs de la diversité culturelle. Après Budapest et Bucarest c’est au tour de Plovdiv d’accueillir le Festival des étudiants francophones sous le slogan « Créatifs ensemble ». Mieux encore, deux artistes urbains de renommée mondiale - Ella Besnainou et Loïc Niwa de Saint-Etienne en France, marqueront de leur empreinte la cour de la plus ancienne école de Plovdiv qui porte le nom des Saints frères Cyrille et Méthode, inventeurs de l’alphabet bulgare. L’image sur laquelle ils s’activent fait 5000 m carrés de superficie sur le thème « Ensemble ». L’événement s’inscrit dans le cadre du Festival des étudiants francophones d’Europe centrale et orientale du 1er au 5 juillet. A Plovdiv se sont donné rendez-vous 100 étudiants de 16 nationalités, guidés par la volonté de faire connaître et rayonner leur culture respective.
Jusqu’à la fin du mois, les habitants et les visiteurs de Plovdiv auront le loisir d’admirer l’exposition l’ „АBC du design polonais“. Une tentative de partager avec le public les changements historiques en Pologne sur les 100 dernières années avec le concours de 100 objets usuels qui ont fait partie du quotidien des gens – poursuit Victor Yankov. La plupart rappellent des moments révolus et chers au cœur de leur propriétaire – réveille-matin, vélos, jouets dont certains datent  de 1918.
Le programme d’été de la fondation „Plovdiv 2019“ a le grand mérite de rassembler des personnes de toutes les nationalités des quatre coins du monde – indique Victor Yankov et il affirme avec fierté qu’un événement pareil aurait été difficile à imaginer il y a dix ans. Et d’ajouter in fine que tout ce qui se produira dans la ville aux trois collines sera conservé longtemps après dans la mémoire collective.

Version française : Roumiana Markova
Photos: ellapitr.com и plovdiv2019.eu

Tous les articles

Rafaela Rafaelova, une artiste moderne à l’imagination intarissable...

Qu’est- ce qu’on ressent en peignant un tableau dont on fait partie ? Une question qui se pose en toute spontanéité quand on connaît le hobby de Rafaela Rafaelova, hobby qui s’installe durablement dans sa vie. elle est un des artistes bulgares pionniers..

Publié le 15/10/19 à 11:12

Daniéla Kostova emballe le Ringturm à Vienne

Au tout début de l’été une installation artistique a attiré l’attention des habitants de Vienne – du sommet de la Tour « Ringturm » a été suspendue une énorme bâche représentant un bébé-cosmonaute sur le scaphandre duquel était perchée une..

Publié le 11/10/19 à 13:28
Jeunes chanteurs de l'opéra

L'Opéra national de Sofia propose sa nouvelle version de „Zacharie l‘Iconographe“

L’Opéra national de Sofia ouvre sa nouvelle saison par la première de « Zacharie l’Iconographe », un opéra de Marin Goléminov d’après le livret de Pavel Spassov. Les spectacles ont lieu le 11 et le 13 octobre. Nous ne pourrons certainement pas..

Publié le 11/10/19 à 12:32