Plovdiv – capitale européenne de la culture 2019

„Le Musée – inattendu, ouvert, partagé“

„Le Musée – inattendu, ouvert, partagé“ est une exposition insolite qui ne correspond aucunement à l’impression classique que fait normalement ce temple de la mémoire. Au lieu de se familiariser avec une seule et unique histoire à travers la richesse des objets exposés, les spectateurs ont la possibilité de prendre connaissance de plusieurs sujets en regardant un seul des objets exposés.

L’exposition du Musée national d’histoire militaire qui fait partie du programme de « Plovdiv – capitale européenne de la culture 2019 » comprend uniquement neufs objets, ceux-ci étant toutefois à même d’orienter la pensée du visiteur dans de nombreuses directions complètement inattendues.

La première direction vient des…..toilettes mobiles du prince Alexandre Battenberg.


Elles nous ont interpellés par leur histoire centenaire – déclare Slaveya Sourtchéva du Musée national d’histoire militaire – En 2017 le célèbre créateur Marcel Duchamp achète un pissoir et le présente lors d’une exposition. A la question de savoir « Quel objet représente une œuvre d’art ? » un débat a alors été déclenché qui se poursuit à nos jours. L’histoire du pissoir de Marcel Duchamp fait toujours couler beaucoup d’encre et est toujours examinée par les académies mondiales d’art – les enseignants posant toujours la même question aux étudiants, la réponse des chercheurs en matière culturelle demeurant cependant claire et simple – même des toilettes pourraient constituer des œuvres d’art si elles étaient vues de la sorte par les spectateurs. Nous aussi, nous encourageons nos visiteurs à s’exprimer à ce sujet. Nous évoquons également d’autres expériences similaires dont celle les toilettes à la turque (sans siège) par lesquelles le peintre David Tcherni avait présenté la Bulgarie dans le cadre de la Présidence tchèque du Conseil européen de l’UE.

D’autres faits curieux peuvent également être vus dans le cadre de l’exposition. Il y est par exemple expliqué comment les « précurseurs » des SMS étaient nés au début du 20ème siècle après que des parents de détenus dans la prison de Véliko Tarnovo leur envoyaient des messages écrits sur de petits papiers dissimulés dans des noix cassées.

Est aussi présentée la façon dont une femme décide d’apréhender cette « découverte diabolique » qu’est le train, une icône de Saint Demetrius à la main, mais qui s’évanouit en pleine gare.


Il y a aussi la chouette – symbole de la mort, qui contrairement à toute attente, annonce la nouvelle vie.

A l’époque de la Première guerre mondiale sur le Front sud une chouette s’approche d’un régiment bulgare – raconte Slaveya Sourcthéva. – Les soldats constatent qu’un papier est accroché à l’oiseau, en langue française, sur lequel il est écrit que dans quelques jours sera engagée la grande offensive française.

Le véritable sens de cette histoire n’a toujours pas été révélé – à savoir notamment si les Français avaient voulu prévenir les Bulgares ou bien tout simplement un prisonnier bulgare avait ainsi souhaité rassurer ses compatriotes.

A l’époque de la Guerre froide dans un sous-marin atomique russe un incendie éclate – poursuit son récit Slaveya Sourtchéva. – En voyant l’incendie, un navire canadien souhaite aider l’équipage du sous-marin en flammes. Les Russes refusent cependant à être concourus très probablement pour des raisons idéologiques. Aux signaux SOS réagit par la suite un bateau bulgare qui sauve de nombreuses vies humaines. En signe de remerciement notre équipage reçoit l’horloge qui fait partie de l’exposition. 

D’autres objets intéressants faisant partie de l’exposition constituent par exemple l’appareil photo de Dimitar Dimitrov, la fermeture d’un sac à main, le bouchon de boissons gazeuses, la veste du créateur du premier avion bulgare à moteurs Siméon Petrov, la légendaire machine à cryptage Enigma sur laquelle les visiteurs pourront écrire des messages en cyrillique, entre autres. L’exposition est disposée dans l’immeuble de l’ancien aéroport de Plovdiv et y restera jusqu’au 14 juillet.


Version française : Nina Kounova

Photos : militarymuseum.bg

Tous les articles

Снимка: Reuters

Kaléidoscope des Balkans

Trois ans de la tentative de putsch en Turquie Il y a 3 ans, le 15 juillet 2016, il y a eu en en Turquie une tentative de putsch militaire. Sur proposition du président Erdogan la date a été proclamée fête nationale et elle porte le nom de «..

Publié le 15/07/19 à 12:21

Des chercheurs bulgares proposent une stratégie pour l’IA

Des chercheurs de l’Académie bulgare des Sciences ont présenté au Conseil des ministres un cadre de Stratégie nationale pour le développement de l’Intelligence Artificielle /IA/. Le document a pour objectif de faciliter l’élaboration d’une Stratégie..

Publié le 14/07/19 à 08:35

Le centre de recherche pour enfants “Museïco” montre comment construire un avion planeur

Samedi, la grande pelouse du Parc Sud à Sofia sera transformée en une aire de jeux, de divertissements et de défis scientifiques pour les enfants. Ils ont été mis au point spécialement par le centre scientifique pour enfants « Museïco » qui a..

Publié le 13/07/19 à 09:35