Plovdiv 2019 – Capitale européenne de la Culture

“Du feu jaillit le feu” et embrase le Vieux Plovdiv

Le feu symbole de chaleur humaine, de chaleur tout court évoque l’image de la famille réunie autour de l’âtre – foyer etâme de la maison. Et cette idée du feu traverse en filigrane les “Fêtes de la vieille ville”. Dans ce décor à l’avant-goût d’automne les habitants de Plovdiv investiront les maisons et les rues de ce quartier historique et pittoresque dans une explosion spontanée et vivifiante mélangeant ancien et moderne, passé et futur.
“Du feu jaillit le feu” est la devise des fêtes qui animeront l’âme et le cœur du vieux Plovdiv, un endroit de rêve pour les visiteurs et les amoureux de ses ruelles sinueuses. Du 16 au 22 septembre ils auront le plaisir d’approcher des artistes, de vivre des aventures inspirantes, de goûter aux plats savoureux aux parfums exquis et souvent inconnus.
Les belles photos de l’exposition “Plovdiv et la vie en Europe” sise dans le voisinage du théâtre antique témoignent de l’entrée du Vieux continent dans la vie, l’architecture et la culture de la ville.

« Nous mettons en scène les hommes des diverses communautés qui ont posé leurs valises à Plovdiv au cours de la deuxième moitié du 19e et au début du 20e s. – dit Donka Nalbantova de l’office de la mairie “Le Vieux Plovdiv”. – Et je peux dire qu’on avait l’embarras du choix – allemands, français, italiens, tchèques, russes, qui ont tous imprégné la ville de l’esprit de leur culture et mode de vie et, qui est toujours présent. Une autre exposition, “Maisons en rétrospective”,est consacrée aux anciennes demeures et à leur physionomie actuelle après le passage des équipes chargées de conserver et restaurer ce patrimoine. Ainsi le public peut s’immerger dans les couches culturelles qui forment notre assise identitaire. »
Le centenaire de la naissance de Nikolay Haytov, figure de proue de la littérature bulgare sera commémoré avec le spectacle de l’acteur Vassil Banov qui lira son emblématique “Arbre sans racines”. Toujours à l’occasion du centenaire de l’écrivain aura lieu la première de la biographie consacrée à son père par lafille de l’écrivain Eléna Haytova.

Une reconstitution grandiose fera revivre la proclamation de l’indépendance de la Bulgarie en 1909 par le prince Ferdinand et son sacre comme roi des Bulgares.

Et un autre événement, toujours sur le thème du feu marquera, nous l’espérons le plus fortement les esprits est intitulé “Dans les plis du temps”, il s’agit d’une des plus importantes collections à l’échelle des Balkans.
« Plus de 700 fers à repasser feront le bonheur du public et qui seront exposés à divers endroits du Vieux Plovdiv – poursuit Donka Nalbantova. En parallèle avec l’exposition sera organisée une visite guidée consacrée aux collectionneurs de fers à repasser et à leur passion, les visiteurs feront une promenade dans les plis du temps, si l’on peut dire, et entrer dans les maisons où seront montrés ces objets. Les anciens fers à repasser y resteront pendant deux semaines au moins afin de faire en profiter un maximum de curieux. »
Le feu accueille le public avec deux manifestations dans la maison de l’inoubliable maître du pinceau, le peintre Zlatiu Boyadjiev.“Des êtres de feu et des mondes en mouvement” dévoileront un volet de l’œuvre multiple de cet artiste immense avec une démo de techniques de la mosaïque. Les danseuses de “La légende du feu” plongeront le public dans l’univers de l’émotion, de la musique et de la peinture.

L’exposition “Steampunk” de Petar Vélinov s’adresse aux jeunes en leur montrant comment dans notre monde débordant de déchets et autres détritus il est possible de donner une nouvelle vie aux pièces d’automobiles rouillées, aux roues dentées édentées, aux morceaux de ferraille et les transformer en sculptures. Les plus jeunes amateurs d’art, eux, s’en donneront à cœur joie et nous étonneront avec leur adresse à manier, à tresser les spathes de maïs pour en faire des objets de leur invention.
« Chaque année nous organisons des plein-airs sur différents thèmes et cette année je me fais une joie de voir les enfants s’amuser et créer des objets à partir de ces feuilles de maïs – explique Donka Nalbantova.– Autrefois elles servaient à fabriquer des poupées pour les enfants, aujourd’hui nos artistes débordent d’idées et d’imagination et nous enchantent grâce aux techniques étonnantes qu’ils maîtrisent. »

Le goût lui aussi sera mis à l’honneur en ces jours de fête du Vieux Plovdiv – il y aura des marchés fermiers, des plats de la cuisine traditionnelle, de la bière artisanale, des glaces à l’ancienne proposéespar des glaciers se promenant sur des tricycles. Des dinandiers, des couteliers, des maîtres du travail du cuir et autres artisans déplieront leur étal sur la grand-rue Saborna. Le Plovdiv branché, lui, vivra aux rythmes des groupes B.T.P., Kottarashky, Das Weltschmerz DueTT, RomaNeno Project.

Et comme l’amour triomphe de tout, huit couples uniront leur destin dans le décor rétro des maisons du Vieux Plovdiv aux sons de l’emblématique “Mer d’amour”.

Version française Roumiana Markova
Photos: “Le Vieux Plovdiv”

Tous les articles

Rafaela Rafaelova, une artiste moderne à l’imagination intarissable...

Qu’est- ce qu’on ressent en peignant un tableau dont on fait partie ? Une question qui se pose en toute spontanéité quand on connaît le hobby de Rafaela Rafaelova, hobby qui s’installe durablement dans sa vie. elle est un des artistes bulgares pionniers..

Publié le 15/10/19 à 11:12

Daniéla Kostova emballe le Ringturm à Vienne

Au tout début de l’été une installation artistique a attiré l’attention des habitants de Vienne – du sommet de la Tour « Ringturm » a été suspendue une énorme bâche représentant un bébé-cosmonaute sur le scaphandre duquel était perchée une..

Publié le 11/10/19 à 13:28
Jeunes chanteurs de l'opéra

L'Opéra national de Sofia propose sa nouvelle version de „Zacharie l‘Iconographe“

L’Opéra national de Sofia ouvre sa nouvelle saison par la première de « Zacharie l’Iconographe », un opéra de Marin Goléminov d’après le livret de Pavel Spassov. Les spectacles ont lieu le 11 et le 13 octobre. Nous ne pourrons certainement pas..

Publié le 11/10/19 à 12:32