La rentrée scolaire, une bonne occasion pour se focaliser sur le développement du système éducatif

Photo: BGNES

Chacun de nous garde de précieux souvenirs de sa première rentrée scolaire. L’impatience de rencontrer son premier instituteur, de connaître ses camarades de classe à l’école, tout cela provoque des émotions très positives. Le 15 septembre est la date officielle de la rentrée scolaire en Bulgarie mais comme cette année c’était un dimanche, les élèves ont repris le chemin de l’école ce 16 septembre (lundi). Les festivités de ce jour qui sont organisées dans chaque école et par lesquelles sont accueillis dans les salles de classe les plus petits créent une atmosphère de fête unique. La musique et les fanfares marquant cette première journée de l’année scolaire vont cependant être vite oubliées et viendra à leur place le grand débat sur les réformes au sein de l’enseignement bulgare. Par tradition, le premier sujet débattu porte sur le poids des manuels que les plus petits sont obligés de porter dans leurs sacs à dos sur le chemin vers l’école et au retour, vers chez eux. Plusieurs solutions pour résoudre le problème ont été évoquées au fil des années dont celle prévoyant de laisser tout le matériel scolaire dans les casiers à l’école et de ne le prendre avec soi que pour les week-ends. Tout logiquement se joint à cette discussion le thème relatif aux évaluations après la 5ème classe (7ème dans le système de l’enseignement bulgare), ainsi qu’au bac. Il est unanimement constaté que le système de l’enseignement bulgare subit de sérieux changements qui, malheureusement, se produisent à des rythmes assez lents. L’enseignant bulgare est au centre des changements. C’est cet enseignant qui, au fil des années, a prouvé à maintes reprises ses capacités intellectuelles, sa conscience civile éveillée, ainsi que ses idées progressistes. C’est pourquoi les bons professeurs d’aujourd’hui jouissent d’un grand respect et leur travail est hautement apprécié aussi bien dans un contexte moral que matériel. Le programme « professeurs motivés » encourage de son côté les enseignants qui souhaitent se faire embaucher dans des écoles spéciales pour travailler avec des élèves avec des besoins éducatifs spéciaux ou bien avec des enfants à bas statuts sociaux. 

Le Bulgare est toujours prêt à investir dans l’éducation de ses enfants et éprouve du respect pour l’école » - déclare devant la RNB Sabka Popova, experte en chef à la Direction régionale de l’éducation – Sofia. Elle annonce que les écoles innovantes sont au nombre de 395 à travers tout le pays, ce qui signifie qu’une école sur cinq applique déjà des méthodes innovantes d’enseignement. Chaque école a sa spécificité, ce qui fait que le spectre des innovations est très varié, précise Sabka Popova et ajoute que nombreuses sont les écoles qui applique plus d’une méthode innovante d’enseignement. Celles-ci mettent en place des programmes dans lesquels elles intègrent le contenu de deux à trois matières scolaires. De nouvelles méthodes d’enseignement sont aussi appliquées destinées à un apprentissage plus facile des langues étrangères. D’autres méthodes innovantes sont par exemple orientées vers les sciences naturelles, d’autres encore – vers les traditions bulgares et le folklore, entre autres. En général, toutes les innovations qui sont appliquées dans les écoles bulgares ont pour but de renforcer la motivation des enfants d’étudier et de développer leur manière de penser, ainsi que d’être en mesure d’avoir des positions civiles bien définies. Des efforts sont également faits en direction de la personnalisation des élèves qui devraient être à même d’affronter chaque défi dans leur vie si dynamique –souligne également Sabka Popova.


Version française : Nina Kounova 


Tous les articles

Foto: EPA/BGNES

Kaléidoscope des Balkans

Federica Mogherini: l’UE a commis une grave erreur à l’égard de Tirana et Skopje ! Féderica Mognérini, Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a déclaré que les leaders..

Publié le 21/10/19 à 12:10

La chienne Mon vit dans le cœur des enfants atteints du cancer

Madame de Fleur de Mon Smithfield Bear sе précipite brusquement dans la chambre d’hôpital et secoue sa crinière pour se frayer le chemin vers le cœur des enfants où l’attend une couverture chaude et des mains qui la caressent...

Publié le 20/10/19 à 08:25

Les lycéens bulgares sont parmi les plus forts aux Olympiades internationales de sciences naturelles

Le Sofia Tech Park accueille l’initiative Science bricks – Science et idéal. L’objectif consiste à promouvoir les performances des scolaires médaillés à des Olympiades internationales. Sur une même scène on pourra voir des chercheurs de pointe..

Publié le 19/10/19 à 10:35