Une nouvelle usine ouvre ses portes à Petritch

Par:
Photo: BGNES

Une compagnie suédo-suisse pour la production d’équipements pour l’électrification et l’automatisation industrielle élargit sa présence en Bulgarie par l’ouverture d’une nouvelle usine à Petricth, en Bulgarie du sud-ouest. C'est le deuxième site de la compagnie dans cette ville qui devrait assurer 420 nouveaux emplois d’ici la fin de 2020. Ainsi le nombre global des employés de la compagnie situés à Petricth sera porté à 720 personnes. La compagnie a des succursales également dans les villes Ravovski, Sevliévo et Varna, ainsi que dispose d’un centre de développement à Sofia. Le premier ministre Boyko Borissov, le ministre des Finances Vladislav Goranov et le maire de Petritch Dimitar Bratchkov ont assisté à l’inauguration de l’usine.

C’est un investissement relativement important pour la compagnie s’élevant notamment à 3,5 millions d’euros. Les activités qui y sont effectuées sont liées à la soudure, au montage préliminaire et aux tests, précise l’un des directeurs exécutifs de la compagnie – Oliver Iltisberger qui ajoute : La raison pour le déploiement de notre activité réside principalement dans le fait que nous jouissons d’une équipe excellente et hautement qualifiée. C’est ce qui nous permet d’effectuer des livraisons en temps utile d’équipements respectifs à destination de tous les coins de l’Europe, ainsi que d’entretenir un très haut niveau de la qualité de nos produits, ce à quoi nos clients s’attendent. C’est très encourageant pour nous de constater que notre compagnie continue d’investir dans ses capacités, ce qui lui permet de fournir des produits stables et sécurisés aussi bien en Bulgarie que sur d’autres marchés. 

Photo: Yoan Kolev

Il nous est pourtant assez difficile de trouver des travailleurs bien qualifiés pour nos usines se trouvant ici, déclare pour sa part Marcel van der Hoek, directeur exécutif pour la Bulgarie.

Dans certaines régions du pays il nous est en effet difficile de recruter des effectifs convenables. Telles sont par exemple les villes de Sofia et Plovdiv où les investissements et les sociétés étrangères abondent. Nous sommes par ailleurs très attractifs pour les spécialistes bulgares qui souhaitent se faire embaucher et travailler pour nous car leur proposant des programmes sociaux adaptés, ainsi que différentes possibilités de réalisation. Nous travaillons conjointement avec la Chambre de commerce germano-bulgare sur des programmes de double formation. Nous organisons également des cours de perfectionnement pour nos employés que nous envoyons souvent en séminaires de formation en Allemagne, en Suisse et en Italie.

Dans un entretien accordé spécialement à Radio Bulgarie, M. Hoek juge stable le climat d’affaires en Bulgarie et évoque une partie des avantages dont bénéficient les investisseurs étrangers en Bulgarie :

Nous avons effectué nos premiers investissements ici en 1994-96 mais au cours des 10 dernières années nous avons construit 3 nouvelles usines dans le pays. Ce qui nous aide beaucoup, c’est la stabilité de la devise et la possibilité de recruter des effectifs hautement qualifiés. Il convient de souligner également que les impôts dans votre pays sont des plus bas dans le cadre de l’UE. De notre point de vue les plus importants sont toutefois les gens car le niveau des impôts ne pourrait constituer un stimulant suffisant pour les investisseurs potentiels. Pour nous la Bulgarie est d’une grande importance car c’est d’ici que nous exportons de la production à destination de toute l’Europe et nous jouissons en plus d’une très bonne réputation en raison des qualités et des capacités de nos employés. 

Marcel van der Hoek arrive pour la première fois en Bulgarie en 2005 et il y reste pendant six ans. Il revient en 2018 et constate alors que des changements très positifs se sont produits dans le pays qui est devenu beaucoup plus international.


Version française : Nina Kounova 


Tous les articles

L’économie bulgare : une bonne moyenne européenne malgré des investissements qui peinent à arriver…

„ Nous avons raté l’excellente occasion, au sortir de la crise, d’accomplir les plus importantes réformes structurelles pour remettre de l’ordre dans notre économie, afin d’affronter sans difficulté les défis du nouveau cycle de..

Publié le 15/10/19 à 11:57

Le gouffre se creuse entre les riches peu nombreux et les pauvres trop nombreux …

Le ministre des Finances Vladislav Goranov a annoncé ces jours-ci que le nombre des Bulgares qui paient des impôts sur des revenus mensuels exorbitants pour le pays, de l’ordre de 4 600 euros, a atteint 193 mille, le nombre total des..

Publié le 10/10/19 à 12:23
Les plantes médicinales cultivées en quantités industrielles ont la cote...

Les plantes médicinales, un juteux business autour de notre santé !

Pour la 9 e année consécutive la Bulgarie se hisse à la première place dans l’Union européenne pour la production de plantes médicinales et aromatiques. Selon EUROSTAT, en 2018 on a cultivé dans le pays plus de 71 mille tonnes de ces végétaux...

Publié le 07/10/19 à 12:40