Vladimir Karolev : "Les mesures contre la pollution de l’air doivent être une priorité pour les nouveaux maires !"

Photo: BGNES

Les collectivités territoriales sont-elles en mesure de régler les gros problèmes de la Bulgarie, liés à la démographie, le niveau de vie et les investissements ? Eléments de réponse avec l’économiste Vladimir Karolev, connu pour son franc-parler et ses positions bien tranchées. Il vit à Sofia depuis plus de 45 ans et a même brigué le poste de maire il y a une dizaine d’années. Il estime que ceux qui entrent en politique doivent avoir suffisamment d’expérience dans le secteur privé, être honnêtes et surtout, être guidés par le désir de rendre meilleure la vie des Bulgares. Qualité qu’il juge obligatoire pour le maire et les conseillers municipaux de chaque ville.

Les maires et les conseillers municipaux peuvent faire beaucoup de choses pour améliorer la qualité de vie des habitants d’une agglomération, qu’elle soit petite ou grande. Et je commencerais par attirer leur attention sur les mesures contre la pollution de l’air, un gros problème pour la Bulgarie… , dit Vladimir Karolev et d’ajouter :

Il y a encore beaucoup trop de déchets qui sont incinérés dans les entreprises, et ils sont toujours aussi nombreux les Bulgares qui se chauffent au bois et au charbon, pour des raisons économiques. Les maires peuvent donc commencer par arrêter des mesures pour réduire au minimum les rejets  des entreprises polluantes et les inciter à installer des équipements leur permettant de dégager moins de CO2. Ce ne sera pas facile, il faudra du temps, mais il faut être persévérant, ne rien lâcher…Dans les grandes villes, des mesures doivent être prises pour limiter les embouteillages et réduire le nombre de voitures qui circulent et polluent l’atmosphère. Moi, par exemple, je suis indigné à Sofia qu’on n’agisse pas plus vite en ce sens, surtout que ces mesures ne demandent pas des investissements lourds. Il y a un an, on devait modifier le Code de la route pour autoriser de tourner à droite quand le feu est rouge. Une mesure élémentaire, qui ne coûte rien et qui pourrait diminuer la pollution de l’air. Chaque ville, petite ou grande, a des problèmes avec le trafic qui peut être mieux organisé, peu importe s’il s’agit de Plovdiv, Stara Zagora, Doupnitsa, Blagoevgrad ou Pétrich, une petite ville…Il est grand temps qu’on commence à construire massivement des échangeurs, des rocades et surtout des ronds-points, pour décongestionner la circulation, surtout aux heures de pointe…

Autre solution, les mairies peuvent parfaitement déléguer et confier une partie des services municipaux à des entreprises privées. Malheureusement, à Sofia, aucun des candidats à la mairie n’a proposé à ce jour une augmentation des crèches et garderies d’enfants privées. Or, je suis persuadé qu’il existe des entrepreneurs dans le privé qui sont prêts à assurer ce type de service. Idem pour les partenariats publics et privés qu’il faut encourager par tous les moyens surtout dans des pays comme le nôtre, où les structures publiques n’ont pas l’expérience suffisante, ni les moyens pour gérer toutes seules les activités communales…

Vladimir Karolev a aussi une proposition d’allègements fiscaux et économiques, qui permettrait aux collectivités territoriales d’encourager les habitants des petites communes à rester vivre et travailler sur place, plutôt que d’aller tenter leur chance dans les grandes villes. Aux dires de l’économiste, les élections municipales ont montré que les maires qui ont réussi à mettre en œuvre des projets, financés par les fonds européens, ont toutes les chances d’être réélus, surtout quand les résultats sont visibles et placés au service de la société…



Tous les articles

La Bulgarie a de bonnes raisons de prétendre être la "Silicon Valley" de l’UE

Le gouvernement bulgare s’est attelé à la difficile tâche de « soigner » l’image de la Bulgarie qui est souvent mentionnée comme le pays le « plus pauvre et corrompu » de l’Union européenne. Ces mesures comptent des programmes..

Publié le 22/11/19 à 13:39

La Bulgarie essaie de reconquérir ses expatriés

L’économie bulgare souffre d’un cruel manque de main d’œuvre. Le chômage n’est à peine que de 3.7% et, selon le premier ministre Boyko Borissov, ne travaillent pas seulement ceux qui ne veulent pas travailler. Dans le même temps, le nombre de ceux qui..

Publié le 20/11/19 à 11:55

Les vainqueurs du concours “M. et Mme Economie 2019” ont été récompensés

Le directeur exécutif du télécom Vivacom Atanas Dobrev et Théodora Petkova, la directrice exécutive d'UniCredit Bulbank, ont reçu les prix du concours “M. еt Mme Economie 2019”. Les statuettes « Le pêcheur et le poisson d’or » qu’ils ont reçues..

Publié le 17/11/19 à 09:05