Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

„Oh, les beaux jours” de Pavel Koytchev

БНР Новини
Photo: archives personnelles

Alors que la vie nous tient en alerte chaque instant, nous autres citoyens lambda, Pavel Koytchev, un des sculpteurs bulgares connu et reconnu sur les places mondiales de l’art nous invite à partager ses „ beaux jours ”. Tout récemment il dévoilait son nouveau projet à la galerie de Sofia „Rayko Alexiev” sous le titre radieux et dirait-on plein de promesses „Oh, les beaux jours… oh, oh, oh!”.

СнимкаComme on le voit, j’ai emprunté le titre à la pièce de Samuel Beckett „Oh, les beaux jours“, qui m’avait fortement impressionnée, à l’époque. Le spectacle auquel nous avons assisté avec mon épouse il y a quelques années, a laissé des traces indélébiles dans nos esprits et depuis, à chaque fois qu’il nous arrive quelque chose d’agréable ou qu’un souvenir nous réchauffe le cœur, nous répétons cette formule magique „oh, les beaux jours”. Quant à la triple exclamation, « oh » c’est ma touche personnelle, elle vient rappeler que chaque fois qu’on est heureux on se dit que, hélas, cela ne dure qu’un instant. C’est en quelque sorte un écho du bonheur qui passe et s’évanouit, mais qu’il faut toujours garder à l’esprit ”- dit Pavel Koytchev.

Le sculpteur recrée l’écho du bonheur à sa manière : il fait du flash back, il campe le passé et ses souvenirs avec des dessins d’enfants de ses deux filles et de ses petits-enfants suspendus au plafond de la salle et qui flottent dans l’air. Ils sont, il tient à le souligner, les coauteurs de cette exposition, c’est comme ça qu’il les voit et il explique dans un sourire, qu’il s’est permis de le faire sans leur demander l’autorisation, mais qu’il compte sur leur indulgence, parce qu’ils sont une famille… quand même. 

„J’ai exposé huit sculptures et des dessins d’enfants: six d’entre eux représentent des enfants, mes deux filles et mes quatre petits-enfants qui « planent » dans l’espace, leurs dessins d’enfants également parmi des photos en noir et blanc suspendues du plafond et qui tournoient dans l’air tels des flocons de neige. Deux corps d’adultes couchés,  un homme et une femme figurent les parents : comme une référence à tous les pères et mères, à tous les grands parents. Les dessins d’enfants étaient l’essentiel pour moi, puisqu’ils sont l’essence et la pureté absolue de l’art. Je voudrais dire une chose : les dessins de tous les enfants de maternelle, avant que l’école ne vienne les formater, portent le sceau du génie c’est pourquoi dans cette salle on peut montrer des dessins d’enfants de 3 et 4 ans et ils seront tout aussi magnifiques et rayonnants, je n’ai pas en vue uniquement les dessins de mes propres enfants.”

Снимка

„L’exposition peut être vue jusqu’à la fin du mois et l’artiste connaît très bien le genre de public qu’elle peut attirer”. 

Je m’adresse à tout le monde sans exception et je veux rappeler à tout un chacun ses moments de bonheur, parce que tout le monde a vécu des moments de bonheur. Je dédie cette exposition à tous les parents de même qu’à tous les enfants et petits-enfants."

Снимка

Désormais l’artiste ne compte plus le nombre de ses expositions, mais depuis 1989 il dit avoir présenté 24 ou 25 en tout. En revanche, ce qu’il tient à souligner, c’est qu’elles sont toutes très différentes – autant par la thématique que par les moyens plastiques. Et avec la toute dernière celle qu’il a arrangée à la galerie Rayko Alexiev, il lance un nouveau défi –  nous rappeler nos beaux jours. Et quels sont les projets de l’artiste?

Je n’aime pas beaucoup parler à l’avance de mes projets. J’ai deux- trois idées qui me trottent dans la tête, mais sans plus. Je n’aime pas travailler sur plus d’un projet à la fois. Je n’aime pas me disperser, car je n’ai plus tellement l’énergie physique nécessaire pour mener de front plusieurs tâches et je suis le mieux placé pour savoir qu’il ne peut sortir rien de bon, si je m’aventure sur cette voie.

Version française Roumiana Markova

Photos: archives personnelles

Tous les articles

L’univers fabuleux de Luben Zidarov s’invite à la Galerie nationale d’Art "Carré 500"…

Jusqu’au 26 mars, les habitants et visiteurs de Sofia ont la possibilité de s’immerger dans l’univers poétique du peintre еt illustrateur bulgare Luben Zidarov à la Galerie nationale d’Art "Carré 500". L’exposition comprend 10 tableaux de l’artiste..

Publié le 28/01/23 à 12:10

Sur les traces de trois illustres Bulgares à Rome

L’école bulgare "Assen et Iliya Peykov", située à Rome, et l’Académie nationale d'art dramatique et cinématographique de Sofia travaillent ensemble sur un projet : un documentaire sur trois combattants de la liberté bulgare de confession catholique,..

Publié le 24/01/23 à 11:35

Sofia MENAR : un festival de cinéma qui soulève des questions sur l’altérité et la tolérance

Situé dans le centre de Sofia, là où une église orthodoxe, une synagogue, une mosquée et une cathédrale catholique se côtoient paisiblement, la Maison du cinéma accueille le festival Sofia MENAR qui permet au public de découvrir les histoires de pays..

Publié le 23/01/23 à 10:35