Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Le Philharmonique “Pionnier“ dépoussière une symphonie de Pétko Staynov

D’illustres interprètes du Philharmonique de Sofia et les jeunes talents du philharmonique « Pionnier » invitent ce soir le mélomanes "Salle Bulgaria" pour un concert dont le maître mot est « Main dans la main » … En effet, depuis quelques années, les deux orchestres se donnent régulièrement rendez-vous sur la scène et interprètent des œuvres magistrales de grands compositeurs bulgares et étrangers. Justement, à l’affiche ce soir, le Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkovski avec Philippe Philipov en soliste et la Symphonie N°1 de Pétko Staynov. A la baguette Christo Christov, qui depuis quelques mois dirige l’orchestre des « pionniers « et pour qui ce sera une première. Pour ce qui est de l’œuvre du compositeur bulgare, elle est très peu connue et rarement interprétée. Les experts disent même qu’elle n’a pas été interprétée depuis 50 ans ! Son dernier enregistrement à la Radio nationale date de 1965, à l’occasion du 70e anniversaire de Pétko Staynov. Sinon, la symphonie est composée en 1945, l’auteur est à l’âge de la maturité /50 ans/ et a une riche expérience dans la musique chorale. Il est même connu comme le fondateur du chant choral en Bulgarie. Jusqu’à la moitié des années 40 du XXe siècle, il compose aussi plusieurs œuvres symphoniques, dont le « Scherzo symphonique », l’ouverture « Balkan », les poèmes « Légende » et « Thrace », la suite « Conte », sans oublier ses fameuses « Danses thraces », une de ses premières compositions après son retour à Kazanlak, le diplôme du Conservatoire de Dresde en poche. Les « Danses thraces » ou certains de leurs fragments font partie du répertoire de tous les orchestres bulgares, dont le philharmonique « Pionnier » qui lui a valu les ovations du public à l’étranger, encore à l’époque de son fondateur et chef d’orchestre emblématique, Vlady Siméonov. 

Sans sous-estimer le concerto de Tchaïkovski et son jeune violoniste plus que talentueux, nous pouvons dire que l’interprétation de la Symphonie N°1 de Pétko Staynov est un véritable évènement. « Une œuvre magistrale aux sonorités très bulgares, s’étendant même jusqu’à sa structure métro rythmique, qui vaut la peine d’être entendue du début à la fin », estime Alexandre Péchev, directeur artistique du Philharmonique « Pionnier ». 


Tous les articles

La Maison de la Radio ouvre ses portes à la "Jazz Académie"…

Ce 20 février, à partir de 19H00, le Grand Auditorium de la Maison de la Radio invite le public au nouveau concert du cycle « Big Band Jazz Académie », un des derniers projets du Big band de la Radio nationale qui a été lancé en janvier 2019. La..

Publié le 20/02/20 à 12:27

ORENDA, le chœur bulgare de Paris

„ Douze chanteuses, comme les 12 heures du cadran, les 12 mois de l'année, les 12 lunaisons... Ce nombre que l'on dit cosmique, comme un point d'harmonie ultime, qui symbolise dans certaines croyances, le pouvoir créateur et la Mère Divine.   Ainsi..

Publié le 19/02/20 à 13:45

„Le chemin vers toi“, le nouvel album de la chanteuse pop Sofia

Sofia Guéorguiéva connue comme Sofia tout court trouve sa place sur la scène bulgare de la musique pop il y a plus de 15 ans. La chanson qui lui apporte la célébrité est intitulée « Mascotte bleue » - une composition qui à ce jour demeure..

Publié le 08/02/20 à 08:20