Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Le Philharmonique “Pionnier“ dépoussière une symphonie de Pétko Staynov

D’illustres interprètes du Philharmonique de Sofia et les jeunes talents du philharmonique « Pionnier » invitent ce soir le mélomanes "Salle Bulgaria" pour un concert dont le maître mot est « Main dans la main » … En effet, depuis quelques années, les deux orchestres se donnent régulièrement rendez-vous sur la scène et interprètent des œuvres magistrales de grands compositeurs bulgares et étrangers. Justement, à l’affiche ce soir, le Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkovski avec Philippe Philipov en soliste et la Symphonie N°1 de Pétko Staynov. A la baguette Christo Christov, qui depuis quelques mois dirige l’orchestre des « pionniers « et pour qui ce sera une première. Pour ce qui est de l’œuvre du compositeur bulgare, elle est très peu connue et rarement interprétée. Les experts disent même qu’elle n’a pas été interprétée depuis 50 ans ! Son dernier enregistrement à la Radio nationale date de 1965, à l’occasion du 70e anniversaire de Pétko Staynov. Sinon, la symphonie est composée en 1945, l’auteur est à l’âge de la maturité /50 ans/ et a une riche expérience dans la musique chorale. Il est même connu comme le fondateur du chant choral en Bulgarie. Jusqu’à la moitié des années 40 du XXe siècle, il compose aussi plusieurs œuvres symphoniques, dont le « Scherzo symphonique », l’ouverture « Balkan », les poèmes « Légende » et « Thrace », la suite « Conte », sans oublier ses fameuses « Danses thraces », une de ses premières compositions après son retour à Kazanlak, le diplôme du Conservatoire de Dresde en poche. Les « Danses thraces » ou certains de leurs fragments font partie du répertoire de tous les orchestres bulgares, dont le philharmonique « Pionnier » qui lui a valu les ovations du public à l’étranger, encore à l’époque de son fondateur et chef d’orchestre emblématique, Vlady Siméonov. 

Sans sous-estimer le concerto de Tchaïkovski et son jeune violoniste plus que talentueux, nous pouvons dire que l’interprétation de la Symphonie N°1 de Pétko Staynov est un véritable évènement. « Une œuvre magistrale aux sonorités très bulgares, s’étendant même jusqu’à sa structure métro rythmique, qui vaut la peine d’être entendue du début à la fin », estime Alexandre Péchev, directeur artistique du Philharmonique « Pionnier ». 


Tous les articles

„Little Stories“, le premier album de Pétar Slavov junior…

Le contrebassiste Pétar Slavov est un des plus illustres musiciens de jazz au Etats-Unis et plus spécialement à New-York. Fils du percussionniste Pétar Slavov, bien connu des formations « Jazz des optimistes », « Jazz Focus 65 »,..

Publié le 15/12/19 à 09:10

L’école bulgare de clarinette est une pépinière de talents…

En 2019, nous marquons le centenaire de la naissance du professeur Sava Dimitrov, considéré comme le fondateur de l’école bulgare de clarinette, calquée au départ sur le modèle allemand et son système Boehm qui offre de grandes..

Publié le 14/12/19 à 08:30

Le projet "Next Step" réunit les grands musiciens de jazz bulgares

Miroslav Touriiski /piano/ et Christo Yotzov /batterie/ sont deux compositeurs et musiciens bulgares dont la réputation n’est plus à faire. Nous les connaissons de leurs nombreux projets dont pas mal de projets conjoints, de leurs..

Publié le 08/12/19 à 08:25