Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

„Adopte une ruche“, une initiative pour stopper la disparition des abeilles...

La nouvelle initiative « Adopte une ruche » organisée dans le but de prévenir la disparition des abeilles et des producteurs de miel prend de l’ampleur. Cette dernière constitue en elle-même un abonnement d’assistance à l’intention de tous ceux qui souhaitent s’occuper d’apiculture. Quels en sont les motifs ?

Selon la Commission européenne d’ici 2022 un tiers des apiculteurs bulgares renonceront à leur activité – explique Serguey Petrov, l’un des organisateurs de la campagne. – En ce moment le secteur ne semple pas attrayant et n’intéresse pas les jeunes gens. Ce qui est assez inquiétant étant donné qu’un tiers de notre nourriture dépend de la pollinisation qu’effectuent les abeilles. Si les apiculteurs quittent l’industrie, la pollinisation ne sera pas vraiment réussie. Nous insistons également à ce que les apiculteurs bulgares soient rémunérés de manière adéquate pour leur production. 

La personne prête à adopter une ruche est non seulement payée en fonction de la quantité de miel obtenue dans sa ruche... Des activités sont également prévues à travers lesquelles on prend connaissance de la vie des abeilles – visite de la ruche principale, désignation de l’abeille-mère, certificat de soutien, entre autres. Le délicieux miel bulgare peut être fourni à tous ceux qui le souhaitent tant en Bulgarie qu’à l’étranger.

A ce jour les « Ruches adoptées » sont au nombre de plus de 200, différents hommes d’affaires s’en sont également joints, ce à quoi nous ne nous attendions guère étant donné que notre campagne a débuté seulement à la fin de l’année dernière. De plus en plus d’apiculteurs souhaitent également travailler avec nous, a déclaré Serguey Petrov qui a expliqué que très souvent les apiculteurs ne disposent pas de suffisamment de temps pour se consacrer à la partie économique du travail. Ce problème qui existe déjà permet aux gros revendeurs de leur imposer des prix de vente assez bas. Selon Serguey Petrov il pourrait en effet y avoir de raisons complexes pour cette situation dont il évoque les plus importantes :

Les apiculteurs sont assez négligés en tant que partie intégrante de la politique agricole commune (PAC). Il convient de rappeler toutefois que sans abeilles il n’y aurait pas de pommes, par exemple. Personne n’a pourtant jamais pu croire que la pollinisation se transformerait en service, comme c’est déjà le cas aux USA. Chaque année aux USA est constatée une diminution de plus de 40-45% du nombre des abeilles qui est due à l’industrialisation.

Il convient de souligner qu’en Bulgarie aussi 20% des apiculteurs font également faillite.

La plupart des régions de la Bulgarie représentent pourtant un endroit favorable au pâturage des abeilles – il existe du miel bulgare qui contient plus de 30 vitamines. Les apiculteurs qui font partie de la campagne « Adopte une ruche » viennent de différentes régions du pays et présentent de ce fait différentes manières de reproduction des abeilles et différents types de miel, poursuit Serguey Petrov et d’ajouter :

Il est sûr et certain que nous allons exporter nos bonnes pratiques en dehors des frontières de la Bulgarie mais avant de ce faire, nous devons nous-mêmes prendre connaissance des problèmes de l’apiculture dans les différentes régions et essayer de les résoudre.

Photos: istinskimed.bg

Tous les articles

Météo : Chaleur et averses orageuses…

Une perturbation arrive sur la Bulgarie par l’Ouest apportant des précipitations et des orages surtout aux heures de l’après-midi. Une alerte à la grêle a été lancée. Les températures maximales seront entre 25°C et 30°C. A Sofia, le mercure..

Publié le 22/06/22 à 20:00

Vers la création de l'Institut culturel national "Ivan Vazov"...

"Près de 30% des Bulgares vivent à l'étranger et ils constituent tous un capital national dans le contexte de la crise démographique". C'est ce qu'a déclaré le président Roumen Radev à l'inauguration à l'Université de Plovdiv de la conférence nationale..

Publié le 22/06/22 à 13:53

Atmosphère électrique à quelques heures du vote à l’Assemblée nationale…

En plein cœur de l’été, la Bulgarie est frappée de plein fouet par deux crises parallèles, une crise politique qui a provoqué la motion de censure contre le gouvernement de Kiril Pétkov, et une crise économique déclenchée par l’inflation..

Publié le 22/06/22 à 11:54