Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Déclarations discordantes le jour de la rentrée parlementaire

Photo: BTA

La session automnale de la 44e Assemblée nationale a commencé par des déclarations aiguës et des propos tendus. La tension avait également sensiblement escaladé devant le parlement où une heure plus tôt de sérieux affrontements avaient opposé les contestataires et les forces de l’ordre. L’atmosphère en salle plénière était aussi à la polémique.

Le chef d’Etat Roumen Radev a adressé un appel aux députés. Sa sortie de la tribune était cependant accompagnée de cris « démission », le groupe parlementaire de GERB et celui du parti de l’opposition « Volia » ayant carrément quitté la salle.

Румен Радев

« Je ne me sens guère ravi de me trouver au parlement dans une telle atmosphère », a déploré le président et d’ajouter que le départ des députés étaient significatifs de l’absence de dialogue et de la présence des contestataires devant le siège de l’Assemblée nationale. 

« La protestation pacifique n’a pas d’alternative si nous voulons sortir le pays du blocus dans lequel il se trouve auquel on ne pourrait remédier que par l’acte politique de la démission car la confiance est perdue ». « J’espère fort que le parlement refusera de remplir dorénavant le rôle de personnel de service au profit du premier ministre. Ce n’est pas l’absence d’une nouvelle Constitution qui a sorti les gens dans la rue mais le déficit de morale dans la gouvernance », a tranché le président.

La première session parlementaire s’est poursuivie par les déclarations politiques traditionnelles des partis représentés au parlement. L’actuelle session parlementaire sera la dernière session de la 44e législature. Les législatives régulières doivent se tenir en mars 2021. Les priorités des parlementaires d’ici lors seront les suivantes :

Даниела Дариткова

« Nous devons suivre la procédure requise en cas de convocation d’une Assemblée constituante qui de sa position de super légitimité devra décrire la voie pour le développement de la Bulgarie », a déclaré de la tribune parlementaire la présidente du GP de GERB, Daniéla Daritkova. A propos des protestations ayant lieu devant le parlement, celle-ci a souligné : « Nous ne voulons pas inciter des Bulgares contre des Bulgares ». Personne n’a le droit de s’approprier la souveraineté nationale, a déclaré Daritkova et a adressé des critiques au chef de l’Etat Roumen Radev qui soutient la mobilisation antigouvernementale.


Au nom du groupe du PS pour la Bulgarie, Kornélia Ninova a décrit trois principales démarches pour sortir de la crise – « le vote à la machine, la démission du gouvernement et des législatives honnêtes ». Nous n’allons pas nous servir d’un mandat, s’il nous est remis, pour former un gouvernement dans le cadre de l’actuelle législature. Pour nous ce parlement n’est plus légitime et sa seule et unique tâche est d’assurer le vote à la machine et de s’auto-dissoudre, a déclaré Ninova. « Nous y sommes arrivés en résultat d’une gouvernance du pays ayant duré dix ans mais étant corrompue, incompétente, non transparente, la gouvernance de Boyko Boirissov. Maintenant, pour ne pas lâcher le pouvoir, il propose des amendements constitutionnels », a encore souligné le leader des socialistes et a appelé à ne pas admettre de la violence lors des protestations.

Мустафа Карадайъ

Le leader du MDL, Mustafa Karadaya, a déclaré que le mouvement demandait la démission aussi bien du gouvernement que du président car c’est la lutte entre les institutions qui, d’après lui, avait provoqué la crise politique. Pour que l’Etat soit sauvé, le MDL plaide pour la formation d’un cabinet d’experts anticrise qui soit à même d’appliquer des mesures anti-crise et organiser des législatives libres et honnêtes. 

Борис Ячев

Au nom des « Patriotes unis », Boris Yatchev a déclaré que ceux-ci prendront une part active aux débats sur le projet de nouvelle Constitution en lançant leurs propres idées et propositions concrètes. « Un projet qui sera examiné par une future Assemblée constituante ». Yatchev a souligné que le principal engagement des députés du groupe serait d’œuvrer en vue d’une hausse des revenus et de l’augmentation de la retraite minimale devant être portée à 150 euros à partir de janvier 2021.

Edition : Ivo Ivanov

Photos: BTA

Tous les articles

La sécurité du vote, une garantie essentielle de l'apaisement politique

Qu'elles soient anticipées ou régulières, la manière dont se dérouleront les élections pour la prochaine 45e Assemblée nationale en Bulgarie suscite de sérieuses préoccupations quant à leur honnêteté et à leur transparence au sein de..

Publié le 28/10/20 à 12:19

Kaléidoscope des Balkans

La Grèce et l’Albanie ont accepté un arbitrage international pour leur frontière maritime La Grèce et l’Albanie ont accepté de s’adresser à la u Cour internationale de Justice de La Haye au sujet de leur frontière maritime conformément au droit..

Publié le 23/10/20 à 11:19

Les analystes entrevoient des mouvements sur l’échiquier politique bulgare

Les manifestations sous les fenêtres du pouvoir ont dépassé le cap des 100 jours non seulement à Sofia, mais dans les grandes villes du pays aussi. Les revendications demeurent inchangées : démission du gouvernement et du procureur général. Les..

Publié le 20/10/20 à 10:29