Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Nous ne sommes pas prêts à appliquer la stratégie „De la ferme à la table“

Photo: BGNES

C’est ce qu’a déclaré sur la RNB le traiteur de viande Kiril Vatev. Le but de la stratégie consiste à renforcer la coopération entre les différents acteurs de l’agro-alimentaire – à commencer par les producteurs qui travaillent dans les champs, en passant par les traiteurs et les commerçants et à finir par les consommateurs. Une telle organisation n’existe malheureusement pas en Bulgarie, a-t-il déploré. Vatev a rappelé que dans les années 30 du XXe siècle il y avait en Bulgarie de très puissantes coopératives agricoles grâce auxquelles notre pays avait fait partie des grands exportateurs de fruits, légumes, viande et produits laitiers en Europe.

Pour répondre à la stratégie, selon Vatev, des amendements à la législation sont nécessaires afin que les organisations de branche (syndicats) se transforment en institutions bénéficiant de droits et assumant des responsabilités. Dans les pays développés le plus grand problème des organisations de branche consiste à trouver des marchés et à bénéficier de la confiance du consommateur, nos syndicats étant surtout préoccupés à ne pas perdre ses organisations affiliées qui y cotisent, a souligné l’entrepreneur.