Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

La "malédiction" du fromage…

Les recettes virtuelles du bonheur de Miléna Dimitrova

Miléna Dimitrova est une journaliste bulgare, passionnée de voyages et de cuisine. Récompensée des prix littéraires « Siècle d’Or » et « Plume d’Or », elle a aussi reçu le prix de l’Association des médias de l’Europe du Sud-Est /SEEMO/ pour avoir encouragé la meilleure entente des pays de l’Europe du Sud-Est. Sinon, elle a fait des études à l’Université de Columbia aux USA et a signé 12 livres dont le dernier a pour titre « La malédiction du fromage bulgare »


„J’ai écrit sur des sujets sérieux quand j’avais l’audace, la témérité et même une certaine clairvoyance, mais ce livre est en quelque sorte le fruit de la pandémie qui, en plus de nous donner moult occasions de se disputer avec sa moitié à la maison, nous incite aussi à coucher sur papier ses réflexions et pensées plus ou moins ordonnées, nous confie l’auteure. Quant à son histoire, elle la qualifie de légère, mais appétissante, bref « un livre sur les choses ordinaires de la vie, sans aucune prétention », avec « une certaine dose de gourmandise pour les voyages et autres aventures passionnantes ». Mais ce n’est pas un livre de cuisine, malgré les quelques recettes qui y figurent…Et bien sûr, elle évoque le fromage bulgare, incontournable et obligatoire sur la table des compatriotes…


„En Bulgarie, il y a un adage qui dit que nul n’est plus grand que le pain, mais je connais aussi des dictons cubains selon lesquels le fromage, tout comme le vin et les amis doivent être à maturité…Déguster du fromage porte chance, selon les Juifs, car si la chance n’est pas avec toi, tu pourrais même te casser une dent en mangeant du fromage…Inutile de rappeler que les Italiens conservent jalousement leur fromage dans les coffres des banques. Quant aux Balkans, le fromage en saumure /genre féta/ est présent dans chaque pays et rien que d’y penser, on se sent envahi d’une dose de nostalgie…D’où l’idée de la malédiction…Malédiction faute de pouvoir s’en passer…J’ai aussi une théorie sur le fromage qui se situerait dans le prolongement du lait maternel qui nous nourrit, nous autres Bulgares…Le fromage, c’est en quelque sorte notre « cordon ombilical », la référence à notre nature balkanique. Et je ne cacherai pas ma déception du fait que l’Union européenne ne reconnaît que la féta grecque, quand il s’agit de fromage en saumure…Pas un mot de notre fromage de brebis affiné et légèrement verdâtre…“


Dans son livre sur la malédiction du fromage, Miléna Dimitrova évoque le plaisir de se retrouver dans sa cuisine avec tous les parfums et aromates des plats, qui en plus de titiller les papilles sont une source d’inspiration et de satisfaction à la vue d’une table bien garnie.

„Le fromage est pour moi le synonyme d’une dualité, d’un non-dit que l’on n’ose pas avouer. Par ailleurs, il nous dépasse et fait partie de nos gènes. Il coule dans nos veines…“


La nourriture n’explique pas tout, mais elle donne des commandes à notre organisme, à notre cerveau, à nos sens, estime encore Miléna Dimitrova qui décrit dans son livre comment l’humanité a inventé le petit-déjeuner, et découvert le chocolat, le fromage, l’huile d’argan et les différentes préparations culinaires. Elle mentionne aussi quelques recettes de son émérite mère, Bojana Dimitrova, animatrice de talent pendant de longues années à la Radio nationale bulgare…

Photos : archives personnelles

Tous les articles

Gueorgui Ivanov, le bâchelier qui a impressionné l’Université Harvard

"Je suis Gueorgui Ivanov, en terminale au Lycée de mathématiques de Sofia et je m’intéresse avant tout à la physique..." C’est de cette simple manière que se présente un des futurs étudiants à l’université Harvard en cette année qui selon les..

Publié le 03/05/21 à 08:00

Un œuf de Pâques de trois mètres fait la joie des habitants de Dimitrovgrad

Un œuf de Pâques géant et lumineux est situé au rond-point devant l'entrée du parc « Penyo Penev » à l'entrée de Dimitrovgrad. Le symbole de Pâques impressionne par sa taille incroyable et contribue à l'ambiance festive. L'œuf géant est..

Publié le 02/05/21 à 10:15

Le Premier mai et le travail opiniâtre des médecins

Dans la Journée internationale du travail, le 1 er mai, nous débattons souvent des droits et des obligations de l’ouvrier, de sa rémunération digne et de ses congés bien mérités faisant partie intégrante des principes de la liberté et..

Publié le 01/05/21 à 08:20