Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Yordan Raditchkov : "Janvier est le plus bulgare des mois…"

Photo: archives

Grand maître du récit, dramaturge exceptionnel et metteur en scène, deux fois nommé au Prix Nobel de littérature, Yordan Raditchkov est l’un des auteurs emblématiques de la nouvelle littérature bulgare qui se caractérise par son expression et son style originaux. Ses livres, traduits même dans des langues les plus invraisemblables, font le tour de la planète Terre comme des volées de moineaux, à l’exemple des personnages d’un de ses recueils de récits.

Il nous a quittés un mois de janvier, le mois qu’il considérait comme le plus bulgare et qui a donné son nom à une de ses pièces de théâtre:

Janvier, le plus bulgare de tous les mois de l’année…lorsque les fenêtres des village sont recouvertes d’une dentelle de givre, qu’une peau du cochon saigné à Noël est suspendue à la toiture de chaque maison, qu’un corbeau monte la garde à l’entrée de chaque foyer, qu’un esprit de l’eau se cache au fond de chaque puits du village, un esprit pour chaque habitant du hameau…Des loups rodent autour du village cherchant une proie facile, et même si la neige a jeté son épais manteau sur les maisons et leurs habitants, ces derniers font appel à leur imagination pour décrypter les évènements inscrits dans les blanches congères… 

Radio Bulgarie vous plonge dans l’univers magique du grand Yordan Raditchkov...



Tous les articles

Radio Bulgarie, soudée face aux vicissitudes du temps…

Les premiers pas de Radio Bulgarie datent du 16 février 1936, à peine 13 mois après que la radiodiffusion bulgare devient le monopole de l’Etat et que la radio bulgare – appelée à l’époque Radio Sofia, débute officiellement ses programmes...

Publié le 16/02/21 à 09:49

D’amour et de vin…

D’ailleurs, le raisin et le vin occupent une place privilégiée non seulement sur la table du Bulgare, mais aussi dans son univers spirituel. Dans les anciens manuscrits on retrouve la vigne et non pas la pomme, respectivement le pommier du..

Publié le 14/02/21 à 05:35

L’amour, un havre de paix et de bonheurs partagés

„ L’amour est un sentiment inné, c’est comme d’avoir faim ou soif. Rien de plus naturel…rien de plus essentiel..." On dit que les Bulgares sont pudiques et n’aiment pas trop parler d’amour. Pour vous démontrer le contraire, nous aimerions..

Publié le 13/02/21 à 12:35