Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Les prévisions démographiques peuvent rendre inutile la construction de logements à Sofia

Photo: stroiteli

Les phénomènes démographiques négatifs dans le monde civilisé ne datent pas d’aujourd’hui. « Dans les pays où le niveau culturel et la prospérité de la population sont à des niveaux plus bas nous sommes les témoins d’un véritable boum démographique. A la différence des pays où le niveau de vie est plus élevé et où les régimes sont démocratiques. Dans ces pays-là le taux de la reproduction humaine est extrêmement faible ». C’est l’avis du psychologue de l’Université de Plovdiv, le prof. Vesselin Vassilev exprimé avant même la pandémie et les problèmes dans le monde qu’elle a provoqués. 

C’est pour cette raison que nous ne devons pas être surpris de leur contexte bulgare. Les prévisions d’un babyboum après le confinement introduit au début de l’année dernière se sont avérées vaines et le taux de croissance de la population reste toujours négatif. En dépit des indicateurs démographiques relativement meilleurs dans la capitale bulgare par rapport aux autres villes du pays, les chiffres restent alarmants et auront bientôt un impact direct sur le système social.

« Un des indicateurs démographiques concerne le ratio de dépendance démographique, il montre donc combien de personnes incapables de travailler il y a sur un nombre donné de personnes au travail – a expliqué dans une interview pour la Radio nationale bulgare la sociologue Névéna Guermanova. Les chiffres indiquent qu’à Sofia il y a pour 100 personnes au travail 48 individus incapables de travailler. L’autre indicateur alarmant est le taux de remplacement démographique. Il démontre que sur 100 personnes qui quittent le marché de l’emploi il n’y a que 72 remplaçants. »

Une des dernières prévisions annonce que d’ici 2050 la population de la capitale bulgare ne changera pas beaucoup du point de vue du nombre et que, même, on pourrait s’attendre à une légère baisse. 

En tenant compte de ces données ainsi que du fait que la migration de l’intérieur du pays vers la capitale diminue, on ne peut pas ne pas se poser la question sur la nécessité de construire de nouveaux immeubles de logements à l’échelle autorisée par l’actuel plan directeur de Sofia. 

« Il prévoit des ressources considérable de zones de logements certaines desquelles n’on même pas été utilisées jusque-là, a expliqué l’urbaniste Emil Christov. Le problème consiste dans le fait qu’on ne tient pas compte du nombre de personnes qui seront logées si tous les projets sont réalisés. Il existe de nombreuses zones où on construit massivement, de manière légale des logements sans que cela soit nécessaire. »

Selon Christov, l’accent dans l’aménagement de la ville devrait tomber sur la rénovation des logements déjà existants dans la capitale.

« Les immeubles de logements sont assez vieux. La rénovation constructive et l’assainissement énergétique sont très importants. Nous avons étudié le sujet et nous avons conclu que les HLM ne sont pas parmi les immeubles ayant besoin de la manière la plus urgente de reconstruction et de renforcement de leurs capacités à résister à des séismes. Les logements qui présentent le plus de problèmes sont dans les vieux immeubles dans le centre de la ville. Ils ont été construits selon des anciennes exigences et règles ce qui fait qu’ils présentent davantage de risques. » 

L’urbaniste préconise à la Mairie de Sofia de faire plus attention à sa stratégie immobilière. A l’heure actuelle une telle stratégie manque bien qu’on en parle depuis des années.

« Il est nécessaire de trouver un modèle pour subventionner les gens qui ont besoin de logements sociaux. Ce sont des jeunes familles, des personnes âgées ou des handicapés. Il est nécessaire d’assouplir les procédures de location d’un logement communal tout comme d’augmenter leur nombre. A l’heure actuelle Sofia est la ville dans l’UE avec le moins de logements communaux et sociaux. » 

Edition Yoan Kolev (sur la base d’interviews de la RNB-Radio Sofia et RNB-Radio Plovdiv)

Version française: Vladimir Sabev

Tous les articles

Stabilité de l'industrie et du BTP. Relance du commerce de détail...

Alors qu'en février, la production industrielle et le secteur du bâtiment se maintiennent à leurs niveaux du mois précédent, le commerce de détail repart à la hausse, selon l'Institut national de la Statistique. Toujours est-il que ces secteurs..

Publié le 09/04/21 à 12:53

Les défis économiques face aux partis dans le nouveau parlement

Les dernières élections ont catégoriquement démontré que les Bulgares demandent des changements radicaux de la gouvernance du pays. Dans le même temps le rapport des forces dans le parlement cache de nombreuses inconnues et surtout sur la manière dont on..

Publié le 06/04/21 à 14:19

En un an, la dette publique a augmenté de 22.5%

La dette publique de la Bulgarie connaît une hausse de 2.72 milliards d'euros, soit +22.5% en un an. Fin février, l'endettement de l'Administration centrale se monte à 14.8 milliards d'euros, annonce le ministère des Finances. Il y a un an, la dette..

Publié le 01/04/21 à 16:23