Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Le relâchement des mesures sanitaires le 1er avril est un acte suicidaire, déplore un généraliste…

Photo: BGNES

« Le coronavirus anticipe catégoriquement le processus de vaccination et c’est plutôt lui qui assure l’immunité de la population bulgare », a déclaré sur la RNB le généraliste Valentin Yanev. Il a souligné que le processus de vaccination prenait un retard catastrophique et que « le prix qu’on allait payer se traduirait par un taux de mortalité de 5% ». Le médecin prévoit qu’aucun changement n’interviendrait très probablement dans le ratio vaccination-virus étant donné que 2,5 millions de doses de vaccins étaient nécessaires pour atteindre l’immunité collective. Selon le Dr Yanev le relâchement des gestes barrières à compter du 1er avril pourrait parfaitement être qualifié d'acte suicidaire dont les conséquences seraient catastrophiques. « Le virus se propage de manière foudroyante et bientôt le système hospitalier ne pourra plus tenir le coup », a-t-il conclu. Le généraliste a également souligné que chaque patient qui aujourd'hui a de la fièvre est malade du Covid-19 car il n’y a pas en ce moment d’autres infections.