Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

"Les deux doses doivent être d'un seul et même vaccin"

Photo: BGNES


“On ne peut pas administrer en deuxième dose un vaccin autre que celui de la première. Des essais cliniques n'ont pas été menés à ce sujet, et l'efficacité ne sera pas garantie". C'est ce qu'a déclaré sur la TV publique MikhaÏl Okoliiski, représentant de l'OMS en Bulgarie. Hier, le ministre de la Santé, Kostadin Anguélov a annoncé que le vaccin "AstraZeneka" pourrait être suspendu en Bulgarie étant donné la méfiance des Bulgares qui refusent de se faire vacciner avec ce sérum. Selon le représentant de l'OMS, personne n'a imaginé que le coronavirus pouvait impacter la santé mentale de ceux qui l'ont eu. Une personne sur trois a une souffrance psychique. La décision doit être globale, car elle ne concerne pas que le système de santé. "Une initiative législative doit être mise en place pour garantir la sécurité des groupes vulnérables". a ajouté MikhaÏl Okoliiski.