Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Les consultations chez le président Radev pour former un nouveau gouvernement ont pris fin

| Modifié le 19/04/21 à 17:05
Le président Roumen Radev et la vice-présidente Iliana Yotova entament les consultations
Photo: BGNES

Le président Roumen Radev a entamé des consultations avec les partis représentés au parlement en vue de la formation du nouveau gouvernement de la Bulgarie. "L'environnement compliqué en matière de sécurité, la pandémie, le plan de relance exigent une gouvernance efficace, alors que le gouvernement sortant a déposé sa démission et que le premier ministre est en congé. Des actions responsables et énergiques s'imposent", a indiqué Radev qui a reçu les représentants du plus grand groupe parlementaire, GERB-UFD.

Roumen Radev a reçu les représentants du plus grand groupe parlementaire, GERB-UFD.
"En notre qualité de parti responsable, nous avons déclaré notre devoir en tant que première force politique de constituer un gouvernement qui puisse se mettre au travail le plus rapidement possible", a indiqué la présidente du groupe parlementaire Dessislava Atanassova.

"Les regards sont rivés sur vous. GERB a déclaré clairement sa volonté de former un gouvernement. Ce sera aux députés de dire qui cette tentative sera concluante. Si le gouvernement de GERB n'est pas accepté, il en relèvera de votre responsabilité. Votre role est responsable, les attentes iront grandissant", a indiqué Radev.

Des représentants du groupe parlementaire de « Il y a un tel peuple »Tochko Yordanov, Viktoria Vassileva et Philippe Stanev
Le vice-président de "Il y a un tel peuple", Tochko Yordanov a déclaré à l'issue des consultations chez le président que son parti annoncera ses intentions dès qu'elle recevra le mandat pour former un gouvernement.

"Nous soutiendrons le gouvernement de la deuxième force politique "Il y a un tel peuple", s'ils se tournent vers nous pour des consultations", a déclaré la présidente du PS, Kornélia Ninova.

Roumen Radev avec des représentants du groupe parlementaire du PSB Kornélia Ninova, Christian Viguenine, Irena Atanassova, Atanas Zaphirov, Christo Prodanov
"Nous estimons qu'il est nécessaire de former un gouvernement stable dans un contexte de crise sociale, sanitaire et économique", a ajouté Ninova. Mais un gouvernement de "Il y a un tel peuple" pourra être soutenu sous 4 conditions : adoptions de mesures d'urgence pour faire face à la crise économique et sanitaire; révision en profondeur de la gouvernance de GERB; Plan de relance et changement du Code électoral. 

Le chef de l’Etat Roumen Radev a rencontré pour consultations des représentants du groupe parlementaire du MDL. Sur la photo : Mustafa Karadayi, Yordan Tsonev, Aymed Ahmedov
Le MDL s'est dit prêt à soutenir un gouvernement des trois nouvelles forces politiques au parlement /"Il y a un tel peuple", la "Bulgarie démocratique" et "Lève-toi! La mafia, ouste!". "Nous attendons de voir programmes et priorités", a indiqué Mustafa Karadayi, précisant que les priorités du MDL sont la gestion de la crise sanitaire, les mesures socio-économiques, la vaccination accélérée, le Plan de relance et les préparatifs de l'Etat pour la prochaine période pluriannuelle.  

Il ne peut y avoir un gouvernement fort et stable qu'avec le mandat du parti "Il y a un tel peuple" /ITP/. C’est ce qu’a souligné le président du groupe parlementaire de la "Bulgarie démocratique" Christo Ivanov lors des consultations avec le président Radev.


Ceux qui voulaient les changements ont choisi de confier leurs espoirs pour une nouvelle gouvernance à ITP. S’ils demandent notre soutien, nous sommes prêts à des pourparlers responsables et constructifs », a indiqué Christov.

Selon lui, la "Bulgarie démocratique" n'a aucune raison de s'attendre à un éventuel mandat pour former un gouvernement, car il s'agit du cinquième groupe parlementaire en importance. Ivanov estime que l'option d'élections anticipées ne doit pas non plus être rejetée.

La coalition "Lève-toi! La mafia, ouste !" soutiendrait un gouvernement avec la participation des partis de la contestation - "Il existe un tel peuple" et "Bulgarie démocratique", mais pas un gouvernement nommé par le parti GERB de Boyko Borissov. Cela a été déclaré lors des consultations avec le Président par la coprésidente du groupe parlementaire Maya Manolova.


Selon elle, "les gens s'attendent à la formation d'un cabinet stable qui soutiendra les citoyens ordinaires, le business bulgare et restaurera la confiance dans les institutions bulgares".

"Lève-toi! La mafia, ouste! » a été la dernière formation parlementaire avec laquelle le président Rumen Radev a eu aujourd’hui des consultations. Le chef de l'Etat devra remettra demain un mandat pour la formation d’un gouvernement au plus grand groupe parlementaire – celui de GERB-UFD.


Photos : BGNES