Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Kaléidoscope des Balkans

La Croatie construira sa base militaire au Kosovo


Lors de sa visite à Pristina, le ministre croate des Affaires étrangères Gordan Radman a déclaré que Zagreb était contraire à chaque modification des frontières dans la région. A l’issue d’une rencontre avec le premier diplomate du Kosovo Donika Gërvalla-Schwarz, Radman a déclaré que la Croatie en sa qualité de membre de l’UE soutenait le dialogue entre le Kosovo et la Serbie. Etant l’un des premiers pays ayant reconnu l’indépendance du nouvel Etat, la Croatie « fera tout son possible afin que le Kosovo soit reconnu par les pays qui ne l’ont pas fait à ce jour », a encore souligné Radman. Il a également soutenu la libéralisation du régime de visas de l’UE à l’égard des ressortissants du Kosovo. Selon la radio et la TV publiques serbes – RTS, lors de la rencontre il a été convenu que la Croatie construise sa base militaire au Kosovo, son but étant de renforcer la sécurité dans la région. Zagreb a également déclaré qu’il augmenterait son contingent dans la mission de l’OTAN au Kosovo – KFOR. 

La Grèce respecte strictement le Traité de Lausanne concernant les minorités


Le ministère grec des Affaires étrangères a rejeté les accusations selon lesquelles Athènes enfreindrait les droits de la minorité musulmane qui s’y trouve. La communauté musulmane en Thrace qui dénombre 120 000 habitants « s’épanouit », écrit le quotidien « Kathimerini », cité par BGNES. Cette déclaration a été faite au terme de la visite dans la région du vice-ministre des Affaires étrangères turc Yavuz Karan. C’est lui qui a accusé la Grèce de porter atteinte aux libertés religieuses et linguistiques de la population musulmane qu’il a  qualifiée de « turque ». « La Grèce respecte ses engagements découlant du droit international qui est la « boussole » de sa politique étrangère », ont cependant déclaré des diplomates grecs en affirmant qu’ils respectent strictement les dispositions du Traité de Lausanne en date de 1923, qui reconnaît l’existence d’une minorité religieuse musulmane en Grèce du Nord.

La Serbie encourage la vaccination par une prime de 25 euros


Les autorités serbes distribueront des chèques jusqu’au 31 mai à hauteur de 25 euros à chaque citoyen de moins de 16 ans qui souhaite se faire vacciner avec au moins une première dose de vaccin anti-Covid. « Etant donné qu’il est inadmissible d’engager quelconques mesures discriminatoires à l’encontre de ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner, nous voudrions tout de même récompenser d’une manière ou d’une autre ceux qui se disent positifs aux vaccins, a expliqué le président Alexandre Vucic. Il a dit espérer que d’ici la fin mai environ 3 millions de Serbes seront vaccinés au moins avec une dose du vaccin afin que soit ainsi atteinte une immunité collective. Aux dires de la première ministre Ana Brnabic, plus d’un quart de la population serbe est déjà immunisée avec les deux doses du vaccin.   

Suppression du roaming entre les pays des Balkans occidentaux


A partir du 1er juillet sera supprimé le roaming entre les pays des Balkans occidentaux, a annoncé la Secrétaire générale du Conseil de coopération régionale Majlinda Bregu sur la radio « Free Europe », citée par BGNES. La Macédoine du Nord, la Serbie, le Monténégro, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine et le Kosovo appliqueront ainsi l’Accord du Deuxième sommet du numérique de 2019. La première phase de l’accord en question a déjà été mise en place, le prix du roaming ayant notamment été diminué de 80%. La 2e phase ou la suppression globale du roaming avait été prévue pour l’été de 2021. Les jeunes gens de la région croient que cet allègement est de la même importance que la libre circulation de personnes.

L’inflation en Turquie prend à nouveau de l’ampleur…


Même si la Turquie enregistre une croissance économique de 6% depuis le début de 2021, sur la base annuelle les prix ont augmenté de 17,14%. Rien qu’en avril dernier, cette augmentation est estimée à 1,68%. Le taux de l’inflation s’éloigne de plus en plus de l’objectif concernant le niveau annuel de l’inflation qui ne devrait pas dépasser les 5%, rappellent des éditions oppositionnelles turques. Le gouverneur de la Banque centrale turque nouvellement nommé par le président Recep Tayyip Erdoğan a augmenté le niveau prévisionnel du taux de l’inflation annuelle en le portant de 9,4 à 12,2%. C’est pourquoi ce dernier souhaite procéder à une baisse du taux d’intérêt de base qui pour l’instant demeure à 19% d’autant plus que le président Erdoğan est également un fervent adversaire des intérêts élevés par lesquels on lutterait soit disant contre l’inflation. Les effets économiques de la pandémie, ainsi que les remaniements effectués au sein de la direction de la Banque centrale turque ont provoqué la dévaluation de la lire turque de 13% depuis le début de l’année, rappelle Reuters. 

Edition : Ivo Ivanov

Version française : Nina Kounova

Photos : EPA/BGNES

Tous les articles

Le centre de Sofia se transforme en „ville du vin“

Une spéciale ville du vin au centre de Sofia, plus de 1000 sortes de vin de 12 pays balkaniques, musique variée et programme culinaire – c’est tout ce qui attend les visiteurs du 10e Festival international balkanique du vin qui se tiendra..

Publié le 14/06/21 à 10:27

„Braise“ de Nassimo, le plus grand graffiti en Europe de l’Est

La plus grande en Europe de l’Est et les Balkans peinture murale-graffiti conçue avec tous les détails porte le nom de “Braise” et elle est l’œuvre du graffeur bulgare de renommée mondiale Stanislav Trifonov alias Nassimo. Un des premiers..

Publié le 13/06/21 à 10:20

Une nouvelle locomotive de la SNCF portera le nom de deux souverains bulgares

La toute neuve locomotive des Chemins de fer bulgares, qui est la 11e d’une livraison de 15 nouvelles locomotives "Smartron" au total, est arrivée plus tôt que prévu il y a quelques jours et a déjà effectué quelques voyages. C’est la première qui..

Publié le 12/06/21 à 12:05