Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Mobilisation nationale pour le nettoyage des plans d’eau en Bulgarie

Photo: BGNES

L’eau est une des sources épuisables les plus précieuses sur Terre – nous tous nous le savons très bien, mais il semble que nous sous-estimons ce fait jusqu’au moment où nous ne ressentons son manque ou ne faisons face à une inondation dévastatrice.

Les écologistes de “Greenpeace” – Bulgarie ont choisi une nouvelle fois d’attirer l’attention de la société sur la pollution des plans d’eau dans le pays. Leur campagne printanière #Choisileau est un moyen efficace et traditionnel pour prendre soin de la nature – l’organisation et le soutien à des évènements liés au nettoyage autour de plans d’eau dans tout le pays. Car la protection des plans d’eau est notre responsabilité par rapport à l’avenir et les écolos qualifient la campagne de Mobilisation nationale de nettoyage des plans d’eau en Bulgarie. L’initiative est destinée à tous ceux qui ne sont pas indifférents quand ils voient dans les rivières, les lacs et les barrages en Bulgarie des nappes de toutes sortes de déchets ce qui fait d’eux un sorte de décharges – a expliqué Anguel Bondov, coordinateur des communautés locales auprès de « Greenpeace »-Bulgarie.



“Tout le monde aime l’eau, tout le monde apprécie les barrages, les lacs, les rivières près de lui. Tout le monde a vu des déchets flottant dans ces plans d’eau ce qui fait que tous ceux qui souhaitent prendre part à la campagne sont libres de choisir l’endroit, s’assurer des complices et s’enregistrer sur notre site pour que nous leur envoyions les consommables nécessaires pour le nettoyage – explique Anguel Bondev pour la RNB-Radio Sofia. Nous espérons que pendant tout le mois de mai il y aura des manifestations de ce genre qui pourraient se transformer en véritables fêtes et les hommes « mettent la main » sur les déchets.“

La campagne #Choisileau est organisée à l’occasion des dix ans de la branche bulgare de “Greenpeace”. Les écologistes ont cependant lancé le débat sur la protection des sources d’eau en Bulgarie avant même les législatives du 4 avril. Ils se sont tournés vers les politiques avec trois questions liées à la protection des ressources en eau et leur « gestion humaine ». Ils ont demandé qu’ils expliquent à la société leur vision sur la solution du problème du manque d’eau, sur l’utilisation de l’eau dans le système énergétique sur le long terme et comment évoluera la transformation de la production d’énergie dans le pays.


“Greenpeace” explique de manière simple les raisons de cette action – “La démocratie travaille pour nous quand nous travaillons pour elle. Nous pouvons conserver la nature et la société en votant et en exigeant des élus d’être responsables par rapport à leurs promesses et d’être des leaders politiques ambitieux avec une vision sur la protection de la nature“. Nous apprendrons bientôt les réponses qu’ils ont reçues. Entretemps, n’oublions-pas que nos relations avec la nature sont bilatérales et que chaque action ou inaction a des conséquences.

Edition: Vessela Krasteva /sur la base d’une interview de Guergana Peykova, RNB-Radio Sofia/

Version française: Vladimir Sabev

Photos : BGNES, gabrovoinnovationcamp.eu, greenpeace.org

Tous les articles

La montagne Vitocha se débarrassera-t-elle une fois pour toutes des canettes en aluminium…

Une partie des chalets sur la montagne Vitocha, au pied de laquelle est située la capitale, seront désormais équipés de machines spéciales de compression des canettes en aluminium à l’initiative du « Club de montagne de Sofia ». De cette manière les..

Publié le 22/06/21 à 09:10

Nouveau protocole de greffe d'organes

L'Agence de Supervision médicale  propose de mettre en place des conseils d'experts pour l'évaluation et le classement prioritaire des candidats à la greffe d'organe. C'est ce qu'a déclaré le directeur exécutif de l'institution, Guéorgui Hristov sur la..

Publié le 21/06/21 à 09:55

Le vote de la diaspora bulgare ajoute de la valeur aux élections à l’intérieur du pays

Lors des législatives anticipées du 11 juillet prochain seront pour la première fois ouverts à l’étranger un nombre record de bureaux de vote – 750. Depuis 30 ans la diaspora vote en dehors du pays mais ce droit suscite toujours des débats. Pour..

Publié le 21/06/21 à 09:34