Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Le scandale des greffes sape la confiance dans les dons d’organes

Photo: BGNES

L'ancien hôpital gouvernemental de Lozenets est impliqué dans une affaire criminelle de transplantation de citoyens étrangers, et la procédure de transplantation dans notre pays a été gravement violée, car certaines personnes ont resquillé par ordre "d'en haut". Ces révélations choquantes ont été faites il y a quelques jours par le ministre de la Santé Dr Stoycho Katsarov. En raison du nombre décroissant de situations de donneurs réalisées dans le pays et du nombre croissant de citoyens bulgares ayant besoin d'une transplantation, le sujet a fortement résonné dans l'espace médiatique national.

"La Bulgarie est une voie du trafic de donneurs vivants depuis des années", a déclaré à la RNB Assya Paskaleva du Centre bulgare de bioéthique, commentant qu'elle n'était pas surprise que ce type d'activité illégale se poursuive.

"Quand on parle de greffes, il y a un mot clé : la confiance. Pour qu'il y ait don, il faut de la confiance, et ce scandale tue la confiance. C'est une chose monstrueuse qui s'est produite. » Ce commentaire a été fait à la RNB par le seul Bulgare doublement transplanté - Gueorgui Peev de Haskovo, qui n'a pas caché qu'il était choqué par l'information.

« L'État doit avoir une attitude humaine envers les greffes. Lorsque nous rétablirons la confiance dans les soins de santé, les greffes iront bien. A ce stade, cela ne peut pas arriver. Tout est cassé dans la chaîne", est catégorique Gueorgui Peev.


La confiance est remise en question, selon l'avocate Nadejda Slavcheva, titulaire d'un doctorat en soins de santé transfrontaliers. Elle a souligné que la législation bulgare sur les transplantations est riche et complète, mais que son respect n’est pas garanti. Commentant les soupçons selon lesquels des personnes prises au hasard se sont révélées être des parents sur le papier afin de devenir des donneurs, elle a déclaré :

„Toutes les procédures liées aux greffes doivent etre documentées. Elle ne s'engage pas à déterminer s'il s'agit de cqs où on a fermé les yeux, de négligences ou d'automatisme dans la procédure et s'attend à ce que des données officielles soient divulguées par les autorités chargées de l'enquête.

Le grand espoir de ceux qui attendent une greffe en Bulgarie est que notre pays fasse bientôt partie d'Eurotransplant. Le scandale actuel affectera-t-il les possibilités de cette adhésion?

"En effet, Eurotransplant est un rêve dont on est assez loin", a commenté l'avocat. Slavcheva. - Le problème est que nous ne répondons pas à l'un des principaux critères, à savoir le nombre de greffes réalisées pour 1 million de personnes. C'est le critère que notre pays ne remplit pas, et je pense qu'avec les cas en dont nous parlons, nous nous éloignerons encore plus. Non pas parce que nous ferons une mauvaise impression en tant que pays, mais plutôt parce que notre société elle-même se retirera et la confiance disparaîtra tout simplement, ce qui ne devrait pas être le cas. »

Edition: E. Karkalanova (sur la base d’interviews de Vesselina Milanova er Daniela Goleminova, RNB – Horizon)

Version française: Vladimir Sabev

Photos : BGNES

Tous les articles

Une nouvelle locomotive de la SNCF portera le nom de deux souverains bulgares

La toute neuve locomotive des Chemins de fer bulgares, qui est la 11e d’une livraison de 15 nouvelles locomotives "Smartron" au total, est arrivée plus tôt que prévu il y a quelques jours et a déjà effectué quelques voyages. C’est la première qui..

Publié le 12/06/21 à 12:05

Moins de chômeurs, plus d'embauchés...

Les demandeurs d'emploi inscrits sont moins nombreux que ceux qui ont réussi à se faire embaucher /+700/, indiquent les dernières données de la première semaine de juin de l'Institut national de la Statistique et de Pôle Emploi, dans le contexte du..

Publié le 12/06/21 à 11:40

Irrégularités constatées dans un marché public sur trois...

Un tiers des 1500 marchés publics pour un montant de plus de 600 millions d'euros qui ont été contrôlés présentent des irrégularités. C'est ce que révèle l'Institut de l'économie libérale relayant le Rapport annuel de l'Association d'inspection..

Publié le 12/06/21 à 10:28