Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Maria Ivanovska, meilleur jeune scientifique de Bulgarie

Quel impact a le stress sur le système immunitaire de l’homme ? La Dr Maria Ivanovska qui vient d’être distinguée du plus prestigieux prix de sciences dans le pays – le grand prix « Pythagore » pour jeunes scientifiques, cherche des réponses à cette question. Le prix annuel est décerné par le ministère de l’Education et de la science pour une importante contribution au développement de la science.

Maria Ivanovska est née dans la ville de Koumanovo en Macédoine du Nord, mais elle vit depuis 2006 à Plovdiv où elle a été diplômée en médecine et où elle travaille en ce moment à la chaire de microbiologie et immunologie de l’Université de médecine. Elle choisit l’immunologie car c’est une science qui progresse très vite. Pendant 4 ans elle étudie les réactions immunologiques dans les cas de stress grave et chronique et c’est le sujet de sa thèse de doctorat. 


“Nous avons réussi à mettre au point un algorithme du comportement dans les cas de stress grave et chronique qui peut être appliqué pour les recherches non seulement au sein de ces groupes mais aussi pour des gens souffrant de maladies stressantes comme les anxiétés et les dépressions – explique pour la RNB-Plovdiv la Dr Maria Ivanovska. Les choses que nous faisons sont très complexes et il ne s’agit pas seulement de recherches sur le système immunitaire. On commence par des recherches sur l’état psycho-émotionnel avec les 14 questions de Cohen pour la perception du stress – comment nous nous évaluons nous-mêmes et comment nous jugeons que nous sommes en état de stress. Ensuite on étudie les indicateurs concernant les hormones qui se lient aux récepteurs des cellules immunitaires - cortisol, noradrénaline, adrénaline, dopamine, les lymphocytes T qui sont devenus connus au cours de la pandémie de Covid et de nombreux autres paramètres. J'espère améliorer cette étude à l'avenir. "

Pour ses recherches scientifiques la Dr Maria Ivanovska étudie 82 cas divisés en trois groupes. Dans le premier se trouvent ce qui pratiquent le yoga et qu’on considère se trouvant dans un équilibre idéal et qui ne conçoivent pas le stress comme les autres. Les deux autres groupes sont constitués d’étudiants en période d’examens ainsi que des médecins et des représentants d’autres professions stressantes.

“On a eu des cas quand les gens affirmaient se trouver en état de stress depuis longtemps – plus de 4 semaines, par exemple – dit la Dr Maria Ivanovska. Finalement on a constaté qu’ils se trouvent en équilibre idéal. Ceci signifie que pas tout le monde est capable de comprendre si il est en état de stress ou pas. En réalité il semble que les gens qui affirment cela n’ont pas de changements au niveau du système immunitaire. Tandis que pour les autres on constate le contraire – moins on se plaint, plus graves sont les changements qu’on observe.”


Selon la jeune scientifique, le “bon” stress nous rend plus compétents tandis que le “mauvais” a des effets sur notre système immunitaire et pourrait réduire notre résistance aux maladies. La Dr Maria Ivanovska donne en exemple l’interview pour la radio qui est très stressante pour elle. Et si cela se passe chaque jour, finalement on en arrivera à des changements du système immunitaire et elle tombera malade plus souvent.

“Les rêves sont accomplis”, a dit la Dr Maria Ivanovska lors de la cérémonie de remise des prix scientifiques “Pythagore”. Et elle a invité les jeunes à se consacrer à la science comme elle-même l’a fait.

Edition Diana Tsankova (sur la base d’une interview d’Elena Krouchkova RNB-Plovdiv)

Photos : BNR – Plovdiv

Tous les articles

Du soleil pour la rentrée scolaire...

Il fera beau sur l'ensemble du pays ce mercredi . Dans l'après-midi sur l'est de la Bulgarie et les régions montagneuses, les nuages ​​couvriront le ciel et des averses sont possibles certains endroits. Les températures maximales..

Publié le 15/09/21 à 07:30

La Bulgarie accuse un retard effrayant de la vaccination anti-Covid...

Le Bulgare est méfiant de nature et se confie difficilement à des appels, surtout s’ils sont lancés par les autorités au pouvoir. C’est aussi l’une des raisons de ne le voir guère enthousiasmé face à une grande..

Publié le 14/09/21 à 12:40

44% des Bulgares voient se dégrader la situation en Bulgarie ...

44% des Bulgares estiment que la situation en Bulgarie se détériore. 29% ne constatent ni une amélioration, ni une dégradation. Seuls 24% se disent optimistes, indique une étude d'Eurobaromètre "Ipsos European Public Affairs", commandée par le..

Publié le 13/09/21 à 09:21