Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Peut-on espérer un taux plus élevé de participation aux législatives du 11 juillet ?

Photo: BGNES

Les législatives régulières en avril se sont tenues en pleine 3e vague du Covid-19 en Bulgarie. Il y a eu des difficultés pour les organiser et le taux de participation n’a que de peu dépassé les 50% (50.61%). A l’heure actuelle, la situation a quelque peu évolué dans le pays – les nouveaux cas de coronavirus sont en dessous de 1.5% et bien que l’état d’urgence sanitaire soit maintenu jusqu’à la fin juillet, les mesures restrictives sont sensiblement moins sévères. Les nouvelles conditions feront-elles aller aux urnes ceux qui n’ont pas voté aux élections précédentes par crainte de se voir infectés ?

„C’est vrai, à l’heure actuelle la situation est assez différente ce qui pourrait affecter le taux de participation mais pas de manière décisive – est convaincu le prof. agrégé Alexandre Christov du Centre d’analyses et de communication de crise. Tout ce qui se passe dans le pays en ce moment, les activités du gouvernement intérimaire, la confrontation entre ceux qui soutiennent les mesures et ceux qui les rejettent seront les facteurs qui pourront avoir des effets sur le taux de participation aux élections. Ce sera le moteur principal à cet égard. On pourrait objecter qu’à cette période les gens seront en vacances au bord de la mer mais ce ne sera qu’un facteur de second ordre car le motivateur principal reste la situation actuelle elle-même.“


"De nombreux facteurs dynamiques ont des effets sur l’opinion publique“- confirme la sociologue Boriana Dimitrova d’Alpha Research. “Cela fait longtemps qu’on n’a pas vu des évolutions aussi rapides”, a-t-elle dit dans une interview pour la RNB. 

Des révélations périodiques sur la manière dont a été utilisé le pouvoir ces dernières années, la liste américaine des hommes d’affaires bulgares concernés par la loi “Magnitski”, la visite du procureur en chef européen Laura Kovesi, les protestations contre le procureur général, les inspections et audits des dépenses publiques dans les hôpitaux, les informations sur des abus, les remaniements dans différentes agences importantes – tout cela ce sont des évènements qui selon les analystes exerceront des effets sensibles sur les intentions de vote des Bulgares.

„Nous avons un gouvernement intérimaire unique, des ministres hyper actifs et dans un certain sens un premier ministre en arrière-plan. Cela arrive pour la première fois dans notre histoire moderne et ce sera le principal qui impactera sur les électeurs, – a expliqué le prof. agrégé Christov. Le moment où les politiques dans le pays exercent un tel type d’activités suscite la certitude des gens que les changements dépendent d’eux et ils en profiteront.“

Selon Christov, ces derniers mois ont démontré que les changements sont possibles mais les résultats des législatives ne seront pas bien différents que les résultats obtenus aux élections précédentes:

„Les résultats des législatives du 11 juillet s'annoncent comme un copier-coller de ceux du 4 avril mais cela pour le moment ne signifie rien. Nous observons déjà des signes qui indiquent que malgré ce rapport des forces on essaiera de former un gouvernement et ce sera une tentative valable“, a-t-il souligné.

A quoi ressembleront le futur parlement et gouvernement de la Bulgarie reste une question qui est toujours contestée suite à la fracture sociale, a expliqué la sociologue Boriana Dimitrova.


„Je dois avouer que malheureusement, mais cela reflète la réalité politique, la majorité des gens estime que le parlement suivant n’aura qu’une espérance de vie très courte. Même si c’est vrai, un gouvernement régulier nommé par le parlement jouira d’un soutien beaucoup plus grand que les voix qu’on a entendu en faveur de la prolongation du fonctionnement du gouvernement intérimaire. On cherche de la stabilité. On cherche une formule permettant aux gens d’y voir clair dans les perspectives, même si ce ne soit pas sur le long terme », a résumé Boriana Dimitrova.

Edition : Elena Karkalanova

Version française : Vladimir Sabev

Photos : BGNES et Ani Petrova

Tous les articles

Une école municipale à l'occidentale ouvre ses portes à Berkovitsa

S’entourer d’enfants heureux et avides de connaissances – c’est le rêve de chaque parent et enseignant dans notre pays. Il est tout à fait possible d’éprouver cet enthousiasme si on se rendait à l’Ecole municipale « Nikola Vaptsarov » de la..

Publié le 26/09/21 à 11:05

Douceur automnale...

Le soleil sera au rendez-vous ce dernier week-end du mois de septembre avec des températures minimales entre 9° et 14°C, et des maximales qui pourront atteindre jusqu'à 29 degrés au meilleur de la journée. A Sofia, le mercure indiquera 26°C...

Publié le 26/09/21 à 08:00

La majoration des allocations familiales ne réglera pas les problèmes démographiques de la Bulgarie

"Récemment, les députés ont augmenté de 194 à 332 euros les allocations familiales, mais cet acte est populiste et de réglera pas la crise démographique". C'est ce que pense Zornitsa Slavova de l'Institut d'économie libérale. "Nous sommes face à un paradoxe..

Publié le 25/09/21 à 16:59