Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Du safran bio en bord de mer…Mission périlleuse, mais possible…

Les fleurs lilas sont une source de joie et d’amertume pour la famille de Katia et Charles du village Tankovo…

Epice légendaire, le safran est réputé pour "apporter la gaieté et la sagesse". Dès les premiers jours du printemps, les fleurs lilas du crocus sativus font la joie de ceux qui les cultivent dans l’attente de voir se transformer ses délicates stigmates l’automne en une des épices les plus chères еt fine au monde. Pour la famille de Katia Ivanovska, une artiste-peintre qui vit près de Nessebar sur la côte Nord de la mer Noire, c’est le condiment de la vie

Originaire de Kustendil /Bulgarie du Sud-Ouest/, le destin conduit Katia Ivanovska en Suisse, où elle fait la rencontre de son futur époux, Charles Ernest Beer, un expert en marketing d’origine suisse. Retour en Bulgarie où le couple décide de réaliser un rêve qu’ils partagent de longue date, celui de cultiver du safran. Après une étude de marketing approfondie, ils achètent une parcelle près de la mer Noire, au village Tankovo, non loin de Nessebar.


„Il semblerait que la Grèce soit le pays d’origine du safran, passant ensuite par la Bulgarie avant de se répandre partout dans le monde, explique Charles Beer motivant son choix de cultiver cette épice. Mais la culture s’étant avérée très éprouvante et difficile, ils l’ont tout simplement abandonnée. A ma connaissance, le safran était cultivé en Macédoine bulgare, donc cela fait un bon moment qu’il pousse sur ces terres. “

Il aura fallu 4 ans pour que les efforts de la famille soient couronnés de succès. Ils récoltent plus d’un kilo de stigmates séchés. « Nous avons planté plus d’un million de bulbes, soit 3 millions de fleurs de crocus safrané », explique Katia Ivanovska-Beer et d'ajouter :

„Mais comme c’était trop et qu’on avait du mal à gérer cette plantation, nous avons réduit de moitié la surface cultivée. A cause de la concurrence serrée sur le marché qui nous empêche d’écouler toute notre récolte. Et puis, nous n’avons plus vingt ans, pour nous lever aux aurores et travailler dur. Surtout pendant les deux mois de l’année, à l’automne, où il faut ramasser les fleurs, et au printemps, où il faut arracher les mauvaises herbes avant la floraison des crocus.

Nous avons une très forte concurrence sur le marché international. L’Iran étant le plus gros producteur, il récolte des tonnes de safran qui font chuter les prix, même si la qualité des stigmates est inférieure. Le safran européen est de qualité supérieure et coûte bien plus cher que le safran iranien. On a du mal chaque année à subvenir à nos besoins en vendant du safran, car de plus en plus de nouveaux producteurs font leur apparition sur le marché. “

Cette année, les Beer espèrent récolter 800 grammes de safran et ils sont fiers de ne pas recourir à des engrais chimiques et autres produits de protection végétale. Ils sont sûrs de répondre aux critères de la production bio, sans pour autant disposer du certificat…

„Pour obtenir le certificat d’agriculture biologique, il faut répondre à de nombreuses conditions et remplir des critères qui sont difficiles à atteindre.

Les normes européennes de la production biologiques sont compliquées, il ne s’agit pas que d’argent. J’ai l’expérience du marché des producteurs à Varna et les collègues se plaignent beaucoup. Le bio n’est pas une chose facile, il faut beaucoup de cœur et de persévérance ! Malheureusement, ni le consommateur, ni l’Etat ne jugent à leur juste valeur les efforts fournis…“

Edition: Guérgana Mantchéva

Récit : Sonia Vasséva

Photos : BNR – Bourgas

Tous les articles

Andrey Jivkov

La direction de la Holding énergétique bulgare a été limogée

Le ministre de l’Energie Andrey Jivkov a licencié toute la direction de la Holding énergétique bulgare (HEB) et son directeur général Valentin Nikolov, a annoncé la compagnie. La direction de la Holding avait été nommée après un concours il y..

Publié le 23/07/21 à 15:12

Le gouvernement intérimaire propose un projet de budget rectifié

Aujourd’hui sera présentée la proposition du gouvernement intérimaire pour un budget rectifié. Cela se passera lors du Troisième conseil public près le ministre des Finances, a annoncé la reporter de la RNB Marta Mladénova. Selon le ministre..

Publié le 22/07/21 à 07:15

Assen Vassilev: "Avec ITP nous avons des divergences de principe"

Le ministre intérimaire des Finances Assen Vassilev  a déclaré sur NovaTV qu'il avait des divergences de principe avec ITP sur la politique économique. Ainsi a-t-il motivé son refus d'entrer au gouvernement du parti qui a gagné les législatives. "Si nous..

Publié le 17/07/21 à 13:56