Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

La cathédrale de Varna a besoin de dons pour être rénovée

Photo: BNR

Au cœur de la capitale maritime bulgare Varna s’élève l’un des plus somptueux édifices de la ville – la cathédrale de « L’assomption de la Vierge ». Elle représente le premier grand temple bulgare construit après la Libération du pays du joug ottoman (1878), avant même que ne soit construite la cathédrale patriarcale « Alexandre Nevski » de Sofia.

Le majestueux temple de la prière des Varniotes qui s’est transformé en symbole de la ville est au centre des circuits touristiques.

La construction de la cathédrale commence immédiatement après l’inauguration des travaux par le Prince Alexandre Ier de Bulgarie (Alexandre de Battenberg) le 22 août 1880, précédée par une prière solennelle. L’appellation de la cathédrale « L’assomption de la Vierge » est censée rendre hommageà l’impératrice consort de Russie, Maria Alexandrovna (Marie de Hesse-Darmstadt) – tante du prince. L’architecte d’Odessa Maas crée le projet sur un modèle d’un temple de Petersburg. Pour sa construction qui a duré 6 ans ont été utilisées des pierres taillées qui sont restées du mur d’une forteresse qui avait été détruite, ainsi que des pierres des environs de Varna.

La première Sainte liturgie célébrée dans la cathédrale date du 30 août 1886 mais les travaux à l’intérieur de celle-ci se sont poursuivis au cours des années suivantes.

A la fin janvier 1890, le conseil ecclésiastique décide de ne pas dépenser plus d’argent mais de lever légèrement la coupole de l’église afin que « les clochers puissent être bien entendus à travers toute la ville ».


Aujourd’hui, 140 ans plus tard, la cathédrale a besoin de restauration. Les habitants de Varna avec le soutien de la Radio nationale bulgare (RNB), ont engagé une Campagne nationale de dons visant à collecter des fonds destinés à la restauration de la façade. La pierre de construction de la cathédrale représente du calcaire sableux qui pendant des décennies avait ramassé de la poussière et qui avait également été endommagée par les fumées agressives des automobiles. Après le nettoyage, la pierre sera recouverte de manière spéciale dont le but consistera à la protéger au moins au cours des 20 prochaines années.

Quiconque souhaiterait se joindre à la campagne de restauration de la cathédrale peut le faire :

-  Par SMS avec un texte en latin « DMS KATEDRALA » au numéro 17 777 (pour les abonnés de Telenor, VIVACOM et A1 dont le coût est d’un lev (0,50 euro), pour les consommateurs avec forfaits le SMS coûte 1,20 leva la TVA comprise (0,60 euro), le prix du texto s’élevant à 2 leva (1 euro) ou bien à 5 leva (2,5 euros) mensuellement quand il s’agit de dons sur abonnement)

-  Par virement bancaire en léva :

ALLIANZ BANK BULGARIA SA

TEMPLE ASSOMPTION DE LA VIERGE

IBAN: BG63BUIN95611000681251
BIC: BUINBGSF


Version française : Nina Kounova

Photos : BNR et archives

Tous les articles

Le cimétière militaire bulgare de Kavadartsi a été détruit au 20e siècle

Le cimetière militaire bulgare de Kavadartsi, datant de l'époque de la Première guerre mondiale, a été probablement détruit dans les années 30 du 20e siècle. C'est ce qu'a déclaré sur la RNB Radoslav Siméonov, expert en monuments militaires auprès du..

Publié le 19/10/21 à 10:23

Ephéméride : Saint Jean de Rila…

Le 19 octobre, l’Église orthodoxe bulgare rend hommage à Saint Jean de Rila, protecteur céleste du peuple bulgare. Saint Jean de Rila est honoré non seulement par le peuple bulgare, mais aussi par les églises orthodoxes des peuples slaves et..

Publié le 19/10/21 à 09:31
 le professeur Nikolay Ovtcharov

Un anneau tueur en argent est une des précieuses trouvailles à Missionis

Missionis, une cité de l’Antiquité tardive située près de l’actuelle ville de Targovichté dans le nord de la Bulgarie, a existé pendant plus de 150 ans. Les historiens basent cette affirmation sur les nombreuses trouvailles de périodes..

Publié le 17/10/21 à 12:45