Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Un consensus politique est-il possible au sein de la 46e législature ?

Photo: BGNES

Les interventions des présidents des groupes parlementaires de la nouvelle 46e législature de l’Assemblée nationale faites dès la première session du parlement ont réaffirmé clairement le souhait de changement de l’actuel modèle de gouvernance, ainsi que l’ambition de dialoguer avec le parti ayant remporté les élections – « Il y a un tel peuple ». Les représentants de la formation du showmanSlaviTrifonov sont pour leur part restés fidèles à leurs déclarations faites à ce jour. Dans une interview accordée sur la RNB-Plovdiv, l’enseignant de communications publiques, le professeur Lubomir Karadjov, a expliqué que :


Par ce comportement et type de communication les représentants du parti susmentionné se rapprochentdu naturel de Trifonov, lui-même et s’avèrent très différents de tous les autres politiques qui essayent de dialoguer plus et de parler plus. Dans cet ordre d’idées, nous ne devons guère sous-estimer deux faits qui sont très éloquents. TochkoYordanov ne s’est pas adressé à la présidente du parlement et s’est trompé du nom du président de la République. Je pense que ces lapsus sont dus à une très forte tension, ce qui montre qu’il est très inapproprié d’essayer d’improviser de la tribune parlementaire.

Aux dires de Karadjov, l’une des raisons pour cette tension existant dans les rangs de l’ITP pourrait s’expliquer par la nécessité de se conformer aux circonstances et non pas d’essayer de remplir du début à la fin leur programme électoral. Outre ces constats, pour la 2e fois consécutive la doyenne du parlement Mika Zaïkova nous a rappelé que les rêves existent pour être réalisés.

Par son code vestimentaire informel, par son intonation simple et ses erreurs, elle a apporté du charme à ce début solennel du fonctionnement du nouveau parlement –a ajouté le professeur. –Son style de s’exprimer était à la fois humain et politique, formel et informel.

Dans son intervention Zaïkova n’a pourtant omis d’évoquer aucun sujet d’actualité préoccupant l’opinion publique. Elle n’a pas oublié d’aborder les problèmes dans le domaine de l’éducation, elle a parlé des milieux d’affaires, ainsi qu’a souligné la nécessité de réviser à la hausse les pensions de retraite et les allocations destinées aux enfants avec des handicaps.

Malgré le souhait clairement exprimé par la doyenne du parlement, ainsi que par la majorité des formations politiques représentées au parlement concernant la nécessité de constituer un gouvernement régulier stable, le politologue Antonii Galabov se dit plutôt sceptique à ce propos.


Je me dois de dire tout à fait clairement que soutenir un quelconque gouvernement signifierait d’assumer la pleine responsabilité de ses actes. Je suppose plutôt qu’un consensus ne puisse être possible au sein de l’actuelle législature, ce qui fait que, très malheureusement, le mandat de celle-ci ne pourrait être suffisamment long. C’est d’ailleurs le pire scénario pour la Bulgarie. Nous gaspillons du temps précieux et devrons très prochainement en assumer la responsabilité en payant un prix très élevé pour avoir aussi longuement reporté le changement du modèle de gouvernance du pays.

En cas de nouvelles législatives anticipées, le politologue prévoit un taux de participation encore plus bas et accentue sur la nécessité d’une grande expertise politique et de grands efforts en vue de la sortie de la crise qui, outre les effets politiques, aurait certainement de sérieux impacts économiques. Le politologue a toutefois souligné que pour l’instant les paramètres macro-économiques du pays étaient plutôt bons mais a rappelé que « chaque jour perdu favorisait l’égoïsme partisan et nous coûterait très cher ». 

Edition : Yoan Kolev

Version française : Nina Kounova

Photos: BGNES et BNR-Plovdiv

Tous les articles

Y aura-t-il une majorité solide pour former un gouvernement ?

Des positions communes sur certaines questions politiques majeures et les principales orientations d'action - c'est la façon la plus succincte de décrire les consultations tenues au cours du week-end par « Il y a un tel peuple » (ITP) avec les..

Publié le 27/07/21 à 11:24

ITP : Il y aura un gouvernement d’ici la fin de la semaine…

D’ici la fin de la semaine sera très probablement composé le nouveau gouvernement d’Il y a un tel peuple. C’est ce qu’a prévu devant des journalistes le député du parti de Slavi Trifonov, Radostin Vassilev . Plus tôt aujourd’hui des pourparlers..

Publié le 26/07/21 à 17:17
Tochko Yordanov et Christo Ivanov

Début des consultations d’ITP pour la formation de gouvernement

Le plus grand parti parlementaire «Il y a un tel peuple » (ITP) a entamé des consultations pour la formation d’un gouvernement. Elles se tiennent dans le bâtiment du Parlement. La première rencontre a été celle avec la « Bulgarie démocratique..

Publié le 23/07/21 à 17:31