Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Miroslava Katsarova présente "Couleur pervenche" …

Eté, tendresse, bossa nova, mélancolie, plage, clapotis des vagues…autant d’évocations qu’éveille en nous le nouvel album de Miroslava Katsarova « Couleur pervenche » …

Nous l’avons rencontrée…

„Mon retour au studio d’enregistrement était tout à fait improvisé, c’était pas prévu. Suite au confinement qui a bridé notre liberté et nous a empêché d’avancer, j’avais des choses à dire, des idées à partager. Pourtant, le repli sur soi n’est pas une nouveauté dans ma vie, c’est même une séquence récurrente de mon existence, des moments de solitude voulus, qui boostent ma créativité. Malheureusement, avec la pandémie, les choses se sont présentées de manière différente, dans une atmosphère de plus en plus anxiogène. Et lorsqu’au printemps l’heure est venue de donner notre premier concert, le 25 mars, nous nous sommes pleinement mobilisés pour que les choses se passent bien. Je devais être accompagnée sur scène par un quatuor à cordes et le trio de jazz composé de Miroslav Touriiski /piano/, Vesselin Vesselinov-Eco/basse/ et Mladen Dimitrov /batterie/. Malheureusement, le nouveau tour de vis sanitaire a annulé notre concert. D’où mon idée d’enregistrer en studio de nouveaux morceaux, 9 au total, dont deux bien connus du public – « Comme un tableau de Chagall » de Roumen Toskov et « Rues d’été » de Vesselin Vesselinov-Eco. C’est ainsi qu’a vu le jour « Couleur pervenche », un album qui est très intime et personnel, révélant mon esthétique musicale qui me fait croire de plus en plus qu’il n’y a pas de limite stricte entre les genres qui peuvent échanger librement…“


Dans son nouvel album « Couleur pervenche », Miroslava Katsarova chante en bulgare. Elle est aussi parolière. Seule exception, la piste « Les eaux de mars » d’Antonio Carlos Jobim, traduite par Zornitsa Hristova. Miroslav Touriiski est l’arrangeur des compositions où l’on pourra reconnaître la basse Hristo Mintchev, le saxophoniste Vladimir Karparov, les guitaristes Nikolay Karaguéorguiev et Anguel Dulguérov. L’album s’achève sur un bonus, « Je suis moi » enregistré avec le DJ Mladen Dimitrov.


« Couleur pervenche » a bénéficié du soutien du ministère de la Culture. Depuis le 8 juin, l’album peut être téléchargé en ligne, avant d’être présenté sur scène cet été et à l’automne.

Photos : archives personnelles

Galerie

Подкасти от БНР