Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Kaléidoscope des Balkans

Tension à la frontière entre la Serbie et le Kosovo


En raison de la décision de Pristina d’obliger les conducteurs dont les véhicules sont immatriculés en Serbie à poser provisoirement à leurs places des plaques d’immatriculation kosovares à l’entrée dans le pays, une sérieuse tension s’est créée aux postes-frontières entre la Serbie et le Kosovo. Pour y riposter, les Serbes au Nord du pays ont organisé des mobilisations civiles en montant également des tentes près de la frontière et en bloquant le trafic.

La mesure prise par le gouvernement kosovar vient en réponse de la politique menée par la Serbie à l’égard du Kosovo. Belgrade n’a toujours pas reconnu le Kosovo d’Etat indépendant, ni, respectivement, les plaques d’immatriculation des automobiles kosovares.

Le commissaire européen en charge des affaires de politique étrangère et de politique de sécurité Josep Borrella appelé Belgrade et Pristina à trouver des moyens de baisser la tension existante, ainsi qu’à engager un dialogue bilatéral visant à ce que soit évitée l’escalade de cette tension.

Milo Djukanovic : Il existe un danger de déstabilisation des Balkans


Les Balkans occidentaux demeurent un lieu de collision d’intérêts géopolitiques, ce qui risque de provoquer la déstabilisation de toute la région. C’est ce dont s’est alarmé le président monténégrin Milo Djukanovic dans le cadre de la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU à New-York. A ses dires, les défis et les menaces découlant de la démocratie multiethnique des Balkans poursuivent malheureusement leur tendance ascendante, a annoncé l’agence « Focus ». « Les Balkans occidentaux se sont une nouvelle fois transformés en scène de conflits géopolitiques, ce qui a provoqué le retard de l’intégration européenne de ces pays. Ces conflits n’ont pas pour conséquences uniquement un retard dans le développement de cette partie de la région européenne mais constituent également des préalables pour le retour de théories destructrices selon lesquelles elle ne serait pas en mesure d’exister en tant que communauté multiethnique et multi-religieuse. » a mis en garde Milo Djukanovic.

Plus de 6000 enfants grecs ont le Covid-19 10 jours seulement après la rentrée scolaire


Les médecins en Grèce alertent la population sur un degré très élevé d’infection du coronavirus de scolaires, a annoncé la correspondante de la RNB KatyaPéeva. Selon les dernières données officielles, rien qu’en l’espace de 10 jours après la rentrée scolaire, plus de 6000 élèves sont déjà infectés du Covid-19. Un cas sur 4 présentant un test positif de la maladie est celui d’un enfant à l’âge de 4 à 17 ans, soulignent les médecins. Les parents s’opposent pourtant à l’exigence de tester deux fois dans la semaine leurs enfants, ainsi que se déclarent catégoriquement contre le port de masques dans les écoles.

Les professionnels de santé grecs sont par ailleurs d’avis que l’endroit le plus risqué pour une éventuelle contamination demeurent les transports en commun. Raison pour laquelle 400 nouveaux bus sont mis en exploitation à Thessalonique afin d’éviter l’important rassemblement de gens. 

Chypre mise sur le développement des régions montagneuses


Le gouvernement chypriote lancera en novembre le premier appel d’offres se rapportant à la mise en place de projets de développement des régions rurales et montagnardes qui soient financés par les fonds européens prévus pour la nouvelle période de programmation allant jusqu’en 2027. Grâce aux financements qui seront accordés par l’UE dans le cadre de programmes de développement des régions rurales et montagnardes, Chypre envisage de s’orienter vers la réalisation de projets d’infrastructures à même d’encourager la relance économique et la prospérité des communes montagnardes, ainsi que de favoriser le développement du tourisme.

Les propositions que le gouvernement chypriote a déjà envoyées à Bruxelles se rapportent à l’emploi, à l’inclusion sociale, au développement local et à l’encouragement de l’entreprenariat. 

Les Balkans, destination estivale préférée des ressortissants tchèques


La région des Balkans a été la destination préférée des Tchèques pour y passer leurs vacances d’été, a annoncé Radio Prague. La Croatie demeure traditionnellement le pays le plus populaire quant aux vacances estivales des ressortissants tchèques. 750 mille citoyens tchèques ont choisi la mer Adriatique pour leurs vacances d’été, la Grèce occupant la deuxième place avec presque 200 000 touristes tchèques. La Bulgarie a été choisie par environ 120 000 Tchèques, 100 mille s’étant rendus dans les complexes de villégiature turcs. 

Edition : Migléna Ivanova

Version française : Nina Kounova

Photos : EPA/BGNES

Tous les articles

Kaléidoscope des Balkans

La Roumanie a proposé un vétéran d’Irak et d’Afghanistan au poste de premier ministre Le président roumain Klaus Iohannis a proposé le général à la retraite Nicolae Chuka pour le poste de premier ministre, a annoncé l’agence Reuters...

Publié le 22/10/21 à 12:27

Météo : la journée la plus chaude de la semaine…

Ce vendredi sera la journée la plus chaude de la semaine avec les habituels brumes et brouillards matinaux. Les températures maximales seront entre 18° et 23°C. A Sofia, le mercure indiquera 19°C. Sur la côte de la mer Noire le temps sera..

Publié le 22/10/21 à 07:30

Forte mobilisation sociale dès le premier jour de l’instauration du pass sanitaire…

A compter du 21 octobre, la Bulgarie s’associe aux nombreux pays européens /dont la France/ qui ont instauré le pass sanitaire, alors que la 4 e vague du Covid-19 frappe de plain fouet le pays. Le précieux « sésame » ouvrira..

Publié le 21/10/21 à 13:00