Podcast en français

Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Les Bulgares de l’étranger envoient de moins en moins d’argent dans leur pays

Photo: archives

La pandémie a réduit 7 fois l’argent que les Bulgares de l’étranger envoient à leurs proches en Bulgarie. Sur les 7 premiers mois de cette année ils ont effectué des transferts d’un montant d’à peine 98 millions d’euros, annonce la Banque nationale de Bulgarie. A titre de comparaison, en 2010 les expatriés bulgares ont envoyé à leurs proches la somme record d’un milliard d’euros. Les plus grandes sommes ont été envoyées par les Bulgares travaillant en Amérique, Allemagne et Espagne.

« L’argent des expatriés joue le rôle de facteur additionnel pour de nombreux ménages, surtout pour les plus pauvres. Il est le plus souvent dépensé pour des produits alimentaires, des combustibles, pour l’achat d’électroménager. Le recul de ces sommes n’est pas avant tout un coup sur l’économie mais plutôt sur les finances des ménages » a commenté pour Radio Blagoevgrad Adrian Nikolov de l’Institut d’économie de marché.


Tous les articles

La flambée des prix consume les économies des Bulgares

Nous sommes dans une période de transformation globale des économies du monde entier où de nouvelles entreprises naissent et certaines des anciennes sont forcées de changer. Dans cette conjoncture, les experts bulgares conseillent de continuer de..

Publié le 19/01/22 à 09:31

Inflation 2021: 7.8%

  Le taux d'inflation en Bulgarie en 2021 a atteint le chiffre de 7.8%, un record depuis 2008, annonce l'Institut national de la Statistique. A cause de la pandémie, l'inflation attendue en 2022 est de 6%, avec une consommation en berne et une..

Publié le 18/01/22 à 13:05

Vaccination, sinon pas d'investisseurs !

"Les investisseurs évitaient la Bulgarie à cause de la corruption et de la pénurie de main d’œuvre qualifiée... Maintenant, nous avons un flux d'investisseurs qui, à peine arrivés, rebroussent chemin". C'est ce qu'a déclaré sur la chaîne bTV Daniel..

Publié le 15/01/22 à 13:32
Подкасти от БНР