Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Guerre en Ukraine : 18 morts dans une frappe russe sur un centre commercial à Krementchouk...

Au 124e jour de la guerre en Ukraine, un  bombardement russe a fait au moins 18 morts dans un centre commercial en Ukraine, selon les secours, provoquant une vive condamnation des pays du G7 réunis en Allemagne, qui ont dénoncé un "crime de guerre". "A l'heure actuelle, nous avons connaissance de 18 morts et de 59 blessés, dont 25 sont hospitalisés. Les informations sont en cours d'actualisation", a indiqué Sergiy Kruk sur Telegram.

Les secours à Krementchouk, dans le centre du pays, se concentrent principalement sur le "sauvetage, l'enlèvement des débris et l'extinction des incendies", selon M. Kruk. Il a ajouté que "tous les groupes d'intervention travaillent en mode intense" et que "les travaux se poursuivront 24 heures sur 24."

C'est "l'un des actes terroristes les plus éhontés de l'histoire européenne", a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky à propos du bombardement d'un centre commercial de Krementchouk, une cité à 330 km au sud-est de Kiev, et à plus de 200 km du front. Il a frappé "une ville paisible, un centre commercial ordinaire, avec à l'intérieur des femmes, des enfants, des civils ordinaires", a-t-il souligné.

"Les attaques indiscriminées contre des civils innocents constituent un crime de guerre", ont déclaré dans la soirée les dirigeants du G7 depuis leur sommet dans le sud de l'Allemagne, dans une déclaration qui "condamne solennellement l'attaque abominable" et assure que Vladimir Poutine devra "rendre des comptes".

Le président français Emmanuel Macron a dénoncé une "horreur absolue" et a appelé le peuple russe à "voir la vérité" en face. Cela "ne fera que renforcer la détermination" des Occidentaux à soutenir l'Ukraine, a lâché le Premier ministre britannique Boris Johnson.



Tous les articles

Les eurodéputés socialistes bulgares initient une lettre en soutien de notre adhésion à Schengen

Les socialistes bulgares au Parlement européen ont initié une lettre aux pays membres de l'UE avec des questions quels pourraient être les motifs pour un veto à l'adhésion de la Bulgarie à l'espace Schengen. La lettre a été signée par 73 eurodéputés de..

Publié le 06/12/22 à 20:09
Edi Rama et Roumen Radev

Roumen Radev: "La stabilité européenne dépend de l'intégration des Balkans occidentaux"

Sans intégration pleine et entière des pays des Balkans occidentaux à l'UE on ne peut pas parler de sécurité et de stabilité de toute l'Europe, a déclaré le président Roumen Radev à Tirana où il participe au sommet UE-Balkans occidentaux. Le premier..

Publié le 06/12/22 à 17:48

Roumen Radev: "La Bulgarie a toutes les chances d'adhérer à Schengen en 2023"

La Bulgarie a toutes les chances d'adhérer à l'espace Schengen en 2023, a déclaré le président Roumen Radev à Tirana où il participe au sommet UE-Balkans occidentaux. Radev a confirmé que la Bulgarie continue d’œuvrer à tous les niveaux diplomatiques pour..

Publié le 06/12/22 à 16:01