Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

Eté rime avec randonnées en montagne…

Photo: BTA

L’été est la saison pendant laquelle des centaines de randonneurs bulgares et étrangers, munis de bâtons, s’engagent sur les sentiers de montagne.

En raison du printemps extrêmement froid, la neige n’a pas encore fondu dans les massifs du Rila et du Pirin, ainsi que dans le Balkan central.

"Dans les autres montagnes, les parcours sont pour la plupart praticables, les chalets étant, eux aussi, prêts à accueillir les touristes de la saison estivale", nous apprend Ventsislav Vénev, président de l’Association bulgare de Tourisme. « Comme chaque printemps, nous nettoyons les sentiers et les routes de montagne en les préparant pour l'arrivée des randonneurs et en y renouvelant également la signalétique », ajoute-t-il. 

Je voudrais attirer l’attention de tous les touristes que la signalétique correspondant aux standards bulgares diffère des autres balisages internationaux. Il s’agit d’un carré de dimensions 10x10 avec deux bandes blanches et une bande en couleur au milieu. Les couleurs sont jaune, bleu, rouge et vert. C’est très important pour la sécurité des gens. Tous les autres marquages respectent les règlements internationaux.

Ventsislav Vénev

Le territoire bulgare est traversé par trois parcours piétons trans-européens – E3, E4 et E8. Le plus exploité est la route E3 qui relie le mont Kom au cap Eminé de la mer Noire. E4 part du Vitocha près de Sofia, traverse les plus beaux endroits du Rila et Pirin et traverse ensuite la montagne frontalière Slavyanka pour continuer sur le territoire de notre voisine sud, la Grèce. E8 est pratique pour les randonneurs moins expérimentés. Elle longe la crête du Rhodope pour continuer sur le territoire grec.

Ces itinéraires sont-ils accessibles aux touristes ?

E3 (Kom – Emine) et E4 sont très bien marqués. E8 représente un itinéraire extrêmement long et la signalétique manque à certains endroits…Pour ne pas se voir obligés de se servir d’itinéraires de contournement, il est recommandé aux touristes de prendre connaissance à l’avance des détails que présentent les routes de montagne, ainsi que de porter des balises GPS, conseille Ventsislav Vénev.