L’UNICEF examine les problèmes liés à la violence perpétrée sur des enfants en Bulgarie…

La violence sur des enfants et les politiques de prévention ont été discutées à Sofia par la vice-présidente Iliana Yotova et la présidente de l’UNICEF pour la Bulgarie Dr. Jane Muita.

Selon des données fournies par l'ONU, un enfant sur deux a souffert d'une forme ou d'une autre de violence avant l'âge de 18 ans, la violence la plus fréquente étant cependant la violence émotionnelle. Dans le but de remédier au problème, il faudrait être bien informé et disposer de données fiables sur la base desquelles se forment les politiques dans cette direction, a relevé la représentante de l'UNICEF. 

La violence à l’école demeure un des principaux problèmes auxquels se heurtent les enfants et leurs parents, montre la première étude nationale représentative effectuée par l’UNICEF au sujet de toutes les formes de violence à l’encontre des enfants.

Yotova et Muita se sont également penchées sur les impacts de la pandémie et les mesures restrictives qui risquent d'avoir des effets sur la santé mentale des enfants et des jeunes – un sujet sur lequel la vice-présidente travaille activement. Les deux interlocutrices ont également abordé les problèmes concernant le nombre croissant de migrants depuis le début de l’année en cours dont la migration d’enfants non accompagnés, a annoncé le centre de presse de la présidence.


Още от БНР уеб