Kaléidoscope des Balkans

Le “mini Schengen” devient “Balkans ouverts”, la Bulgarie y est invitée


« Balkans ouverts » - c’est le nom que portera l’initiative régionale sur l’espace économique libre entre l’Albanie, la Serbie et la Macédoine du Nord qu’on appelait jusque-là « Mini Schengen », a rapporté Zoom.mk. Ceci a été annoncé à un forum économique régional avec la participation des premiers ministres de Macédoine du Nord et d’Albanie – Zoran Zaev et Edi Rama, et le président serbe Aleksandar Vucic. Selon ces dirigeants les « Balkans ouverts » ouvrent une nouvelle époque pour la coopération dans la région qui montrera que les pays de cette partie de l’Europe sont en mesure de prendre des décisions indépendamment. Zaev a déclaré que la Bulgarie serait également la bienvenue dans cette zone, a annoncé l’agence d’information BGNES.

Le premier ministre du Kosovo Albin Kurti a rejeté le projet en tant que privé de perspectives et a proposé au lieu de cela que les pays de la région concluent un accord commercial avec l’UE

Il est prévu d’ouvrir les frontières entre la Serbie, la Macédoine du Nord et l’Albanie à la circulation libre de personnes, marchandises et capitaux le 1 janvier 2023.

100 millions d’euros de l’UE pour relier Chypre au “EuroAsia Interconnector »


Chypre sera intégré au réseau intercontinental électrique “EuroAsia” grâce à un investissement à fonds perdu de 100 millions d’euros de l’UE, a annoncé la correspondante de la RNB sur l’île Branislava Bobanats. La décision est cruciale pour Chypre car le projet mettra fin à l’isolation énergétique en reliant le pays au réseau électrique européen, souligne le consortium qui construit les équipements et installations nécessaires. La ligne transfrontalière entre les systèmes électriques est longue de 1 208km et elle relie les systèmes d’Israël, Chypre et Grèce (l’ile de Crète).

Nicosie a inscrit la connexion sur son plan national de relance et stabilité parmi les projets de neutralité carbone et efficacité énergétique.

La Turquie en proie aux incendies


180 personnes ont été touchées par les feux de forêt en Turquie du Sud. C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Agriculture Bekir Pakdemirli. Au début, un incendie s’est déclaré mercredi à proximité de la villégiature de Manavgat dans la province d’Antalya. Selon l’administration d’Antalya, il s’agit du plus grand incendie auquel la province a dû faire face, annonce BGNES. Il y a des morts. Jeudi d’autres feux se sont déclenchés dans d’autres provinces également. En raison du vent violent et les températures élevées, les flammes se sont vite propagées sur une grande superficie. Au cours de la nuit dernière on  a évacué des hôtels dans la station de vacances de Marmaris, mais on ne rapporte pas de victimes. Un foyer de feux fait rage également à Bodrum, mais selon les autorités la situation est sous contrôle. Les excursions touristiques dans les régions touchées sont suspendues jusqu’à la normalisation de la situation.

Manifestations en Grèce contre la vaccination obligatoire


Une série de protestations contre la vaccination obligatoire des soignants et contre les mesures restrictives a eu lieu en Grèce. Des milliers de protestataires se sont rassemblés à Athènes et Salonique exigeant la démission du premier ministre Kyriakos Mitsotakis.

Parmi les protestataires il y avait des prêtres bien que le Saint Synode ait donné son approbation à la vaccination contre le coronavirus, a annoncé depuis la Grèce la correspondante de la RNB Katya Peeva.

La Croatie a construit un pont jusqu’à la presqu’île de Pelješac


Les travaux de construction du pont entre le continent et la populaire parmi les touristes presqu’île de Pelješac en Dalmatie du Sud où se trouve la fameuse ville de Dubrovnik ont pris fin, a annoncé la TNB. Le pont est long de 2.4 km et atteint une hauteur de 55 mètres en possédant deux voies pour les voitures dans chaque sens. Son ouverture est attendue en juin 2022 pour la saison touristique estivale. Le pont, construit par la Corporation chinoise des routes et des ponts, est le plus grand projet d’infrastructure de la Croatie d’un montant de 550 millions d’euros, dont 357 millions des fonds européens. Le but de l'installation est de contourner la frontière terrestre de la Bosnie-Herzégovine, qui a une sortie étroite de 20 kilomètres vers la mer, près de la ville de Neum.

Edition: Migléna Ivanova

Version française: Vladimir Sabev

Photos : Facebook: Zoran Zaev, euroasia-interconnector.com, IHA, EPA/BGNES, croatiaweek.com
Още от БНР уеб