Des accusations graves pèsent sur Kristalina Guoérguiéva...

La directrice exécutive du FMI Kristalina Guéorguiéva a été convoquée par son précédent patron, la Banque mondiale, pour avoir exercé de la pression au profit de la Chine. Selon un rapport indépendant du cabinet d’avocat WilmerHale dressé à la demande de la Banque mondiale, les dirigeants de cette dernière dont la Bulgare Kristalina Guéorguiéva, avaient, en 2018 exercé une pression illégale visant à ce que la note de l’économie chinoise soit relevée dans le classement Doing Business. Ainsi, au lieu de la 85e position, la Chine était classée 78e. L’enquête qui est en cours fait état de manipulations concernant également les notes de l’Arabie Saoudite, datant de l’année dernière. Dans le rapport en question il est également indiqué qu’un rôle crucial dans ces affaires avait été également joué par l’ancien ministre bulgare de l’Economie, Siméon Dyankov qui assumait le poste de conseiller de Guéorguiéva. Celle-ci a rejeté les accusations. Aujourd’hui ou demain Kristalina Guéorguiéva devra donner des explications lors d’une réunion du FMI au sujet du rapport des avocats.

Още от Ден след ден