Reconfinement partiel pour les non-vaccinés en cas de taux d’incidence de 1 000 sur 100 mille

Si le nombre des infections à coronavirus dans le pays atteint les 1 000 sur 100 mille et le nombre des lits d’hôpital occupés dépasse les 9 000, il sera décidé d’instaurer un confinement qui sera d’abord partiel – pour les non-vaccinés. C’est ce qu’a déclaré le vice-ministre de la Santé Alexandre Zlatanov sur la Nova TV. Il a assuré que le ministère de la Santé est prêt à augmenter le nombre des lits en soins critiques mais pour le compte d’autres activités. Zlatanov a encore dit que si nécessaire il y aura des négociations avec la Grèce pour accueillir des patients bulgares mais que pour le moment cela n’est pas indispensable.


Подкасти от БНР