Roumen Radev: Les gens ont voté pour le changement et pour chasser la mafia

"Nous voyons s'achever un mois politique sans précédent, avec des élections doubles, législatives et présidentielle, qui ont clairement montré que notre nation désire le changement, la rupture avec la corruption et l'arbitraire, tout comme il désire chasser la mafia du pouvoir. Les attentes que les gens se lasseraient de tous ces scrutins et préféreraient revenir aux vieux modes de vie bien connus, ne se sont pas réalisées". C'est ce qu'a déclaré après l’annonce des premiers résultats du second tour de la présidentielle le vainqueur Roumen Radev. Il a ajouté que les Bulgares avaient réussi  leur examen de démocratie et n'avaient pas cédé aux tentatives de fomenter des dissensions ethniques durant la campagne.

"La nouvelle Assemblée nationale n'a pas droit à l'erreur, parce que les gens ne la lui pardonneraient pas. Les attentes des Bulgares sont de voir une majorité parlementaire clairement définie qui entreprenne une réforme immédiate du système judiciaire, qui nous permette d'éviter une crise socio-économique cet hiver, qui prenne des décisions reportées depuis des années", a-t-il ajouté.

M. Radev a énuméré comme priorités la lutte contre la pandémie et le fait que "le nouveau gouvernement ne doit pas renoncer aux positions nationales, surtout lorsque les enjeux sont l'identité et l'histoire bulgare et les droits de nos compatriotes à l'étranger".



Подкасти от БНР