Kaléidoscope des Balkans

Stévo Pendarosvski : "La commission en charge du règlement des conflits historiques avec la Bulgarie se trouve dans l’impasse"

Photo: EPA / BGNESLe président de la Macédoine du Nord Stevo Pendarovski a déclaré que l’activité de la commission mixte bulgaro-macédonienne d’affaires historiques était dans l’impasse. Par sa déclaration selon laquelle Gotse Deltchev est un Bulgare qui avait combattu pour la liberté de la Macédoine, Pendarovski aurait juste souhaité soutenir la position de la Macédoine au cours des négociations. Selon le président, ce serait pour des raisons politiques que la partie bulgare insisterait pour que tout ce qui s’est déroulé à la fin du 19е et au début du 20ème siècle soit attribué à l’histoire bulgare. Le principal objectif de la commission réside, selon Pendarovski, à débattre uniquement de personnalités et d’événements qui sont d’un intérêt commun.

La Serbie et la Bulgarie font des efforts pour faciliter le transit frontalier

Photo: BGNESLes autorités à Sofia examinent des mesures visant à faciliter le passage par la frontière de citoyens bulgares et serbes qui se voient obligés de faire des déplacements quotidiens. Lors d’une rencontre tenue à Tsaribrod, la vice-première ministre Zorana Mikhailovic et le ministre bulgare des Transports Rossen Jéliazkov ont observé sur le terrain le trafic très chargé aux postes-frontières Kalotina-Gradina pendant la saison estivale. Le maire de la municipalité de Tsaribrod Vladica Dimitrov a demandé qu’une solution logistique du problème soit trouvée dans de plus brefs délais à l’intention des habitants de la Serbie orientale qui travaillent en Bulgarie. La partie serbe prévoit en 2020 un élargissement du poste frontière Gradina, la Bulgarie s’engageant pour sa part d’ouvrir 2 voies de passage supplémentaires. Les ministres de l’Intérieur des deux pays examineront de leur côté les possibles mesures à prendre afin que soit réglé le problème du trafic saisonnier provoqué par le retour dans leur pays d’origine des gastarbeiters qui, pendant des jours fériés, forment des queues de quelque 14 km.

La démission du premier ministre kosovar suscite de nouvelles spéculations

Photo: EPA / BGNESLes médias occidentaux ont qualifié la démission du premier ministre kosovar Ramush Haradinaj de possibilité pour Pristina d’examiner à nouveau la demande serbe de partage de l’ex-province yougoslave. Dans le même temps la décision de Haradinaj de comparaître devant le tribunal de la Haie dans le but de répondre une nouvelle fois des crimes de l’époque de la guerre de 1999 a mis en colère la Serbie au lieu de la réjouir. Les autorités de Belgrade sont convaincues que c’est « un sérieux scénario politique » suite auquel on pouvait s’attendre à une pression qui serait exercée sur la Serbie dans le but de reconnaître le Kosovo. Le président serbe Alexandre Vucic a également qualifié la démarche du premier ministre kosovar de « jeu politique » et a prévenu que ce dernier risque de provoquer une homogénéisation des Albanais, ainsi que l’escalade de leur haine à l’égard du peuple serbe, ces derniers qualifiant depuis toujours les Serbes des seuls coupables de ce qui se passe non seulement au sujet de Haradinaj mais aussi à propos du Kosovo en général.

Laura Codruța Kövesi demeure l’unique candidat au poste de procureur général de l’UE

Photo: EPA / BGNESLa magistrate roumaine Laura Kövesi qui est l’emblème de la lutte contre la corruption dans le pays est restée la seule candidate au poste de procureur général du Parquet européen. La France a annoncé qu’elle retirait la candidature de Jean-François Bohnert. Le futur parquet européen constituera une autorité indépendante chargée de la lutte contre la corruption et les fraudes fiscales transfrontalières pour un montant supérieur à 10 millions d’euros. L’institution devra engager ses activités au début de 2020 et comprendra 22 pays dont 6 refusent pour le moment de travailler avec cette dernière. Laura Kövesi a été soutenue par le précédent et l’actuel Parlement européen alors que Bohnert a été le favori du Conseil européen. Les sociaux-démocrates qui sont au pouvoir en Roumanie ont mené une campagne visant à discréditer Laura Kövesi qui a finalement échoué.

La Turquie commence à renvoyer des réfugiés syriens

Photo: EPA / BGNESLes autorités à Istanbul ont engagé une campagne de retour des migrants syriens dans les camps de réfugiés où ils avaient été enregistrés comme des « invités provisoirement protégés ». Des équipes policières effectuent une vérification de masse des papiers d’identité et des enregistrements d’adresses de ces derniers et revoient toutes les personnes résidant illégalement, les migrants jugés dangereux étant pour leur part directement extradés en Syrie. Les réfugiés ayant commencé à travailler illégalement sont tous mis à pied. Les autorités turques sont d’avis que l’une des raisons de la défaite à Istanbul du Parti de la justice et du développement lors des dernières municipales réside principalement dans la préoccupation des habitants du megapolis du fait que les Syriens mendient dans la rue et provoquent la hausse des prix des logements et des loyers. 


Version française : Nina Kounova 


Още от БНР уеб