Les restaurants ne respectent pas leurs nouveaux horaires…

Les autorités sanitaires et la police ont effectué des contrôles dans la capitale dans le but de constater si les nouvelles mesures antiépidémiques sont respectées et ont ainsi constaté de nombreuses infractions. Le contrôle des autorités respectives est effectué dans le contexte de la mobilisation sociale qu’organisent les propriétaires et les employés du secteur à travers tout le pays. Les restaurateurs et les hôteliers boycottent depuis le début les restrictions imposées par le ministère de la Santé. Des procès-verbaux ont été établis aux violateurs de l’arrêté ministériel. La sanction prévue pour les personnes physiques peut aller jusqu’à 500 euros, les personnes morales étant menacées d'amendes d’environ 1000 euros. Les nouveaux règlements en vigueur prévoient la fermeture des restaurants et des discothèques à 23h00.