Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

L’intérêt des investisseurs pour la Bulgarie augmente depuis le début de l’année

Photo: BGNES
Pour le moment, l’intérêt de la part des investisseurs pour la Bulgarie est sensiblement plus fort par rapport à l’année dernière. On observe, en effet, une plus grande activité de la part des investisseurs étrangers, plus spécialement au niveau des grands projets d’investissements. Les capitaux investis dans l’industrie et l’énergie augmentent, eux aussi, à la différence des investissements spéculatifs dans le bâtiment, l’immobilier et les finances. Ce sont les explications du directeur exécutif de l’Agence bulgare aux investissements Borislav Stéphanov dans une interview pour Radio Bulgarie.
Les capitaux étrangers fin 2010 se sont chiffrés à 1,6 milliard d’euros tandis que les anticipations sur cette année indiquent le chiffre de 2,5-3 milliards d’euros. Les secteurs principaux qui attirent le plus les investissements directs étrangers sont l’industrie, la chimie industrielle, l’industrie légère comme par exemple l’industrie du bois, la pelleterie et le textile. On remarque également une montée de l’intérêt par rapport à l’agro-alimentaire. L’externalisation de processus business est un autre secteur qui attire l’attention des capitaux étrangers. Mais le leader au niveau des investissements en Bulgarie ces dernières années c’est l’énergie et, plus spécialement, les sources d’énergie renouvelables. Les éoliennes ont, par exemple, attiré l’année dernière plus de 10 millions d’euros.
La concurrence mondiale au niveau des investissements étrangers est très serrée et nous demandons à Borislav Stéphanov de se pencher sur les atouts bulgares en la matière.
« La Bulgarie possède une main-d’œuvre qualifiée et son prix est très compétitif, dit-il. Et d’ajouter que les bas salaires en Bulgarie ne sont pas une raison de fierté. En plus de cela, les frais pour le fonctionnement du business chez nous sont, eux aussi, plus bas. Nous pouvons aussi être fiers de la stabilité macroéconomique du pays ce qui semble assez attrayant aux yeux des investisseurs qui sont très sensibles et prennent de grandes précautions surtout en période de crise économique. Il est en effet important pour eux de voir des taxes et des impôts stables qui, de leur côté, garantissent la stabilité de leurs investissements ».
La majorité des investissements étrangers en Bulgarie viennent de pays de l’Union européenne, les plus actifs étant l’Allemagne et l’Autriche. Au Top 10 des investisseurs étrangers en Bulgarie figurent également les Etats-Unis. En effet, les compagnies américaines investissent principalement dans l’externalisation de technologies de l’information. En ce qui concerne l’agriculture et le tourisme médical, là l’intérêt est plus exotique et il vient principalement de compagnies arabes du Golfe Persique ou bien de Chine.
La question suivante que nous avons posée à Borislav Stéphanov porte sur les raisons à son avis pour le transfert de la part de nombreuses compagnies internationales de leurs centres d’externalisation de la Chine et de l’Inde en direction de la Bulgarie. Voici sa réponse.
« Les coûts sont la raison principale. Dans les années 90 la Chine et l’Inde étaient les pays les moins chers pour l’externalisation. Mais maintenant les frais pour faire du business là bas ont augmenté. La stabilité politique est une autre raison pour l’intérêt à l’égard de la Bulgarie. Les événements en Afrique ces derniers temps ont eu de considérables retombées. Nous avons eu des entretiens récemment avec des compagnies d’externalisation qui ont déjà des centres en Egypte et elles voulaient transférer leur business en Europe de l’Est et, plus spécialement, en Bulgarie. La proximité géographique et les similitudes culturelles sont le troisième facteur en notre faveur. Tous ces facteurs nous essaierons d’en profiter dans les prochains mois pour faire mieux connaître la Bulgarie étant donné que nous sommes un petit pays et nous ne sommes pas autant connus que nos voisins ».
En comparant le niveau des investissements en Bulgarie avec celui dans les autres pays d’Europe Centrale et de l’Est, comment pourrait-on définir la place de la Bulgarie – où est elle : dans la tête de peloton ou bien elle est retardataire ? Borislav Stéphanov, directeur exécutif de l’Agence bulgare aux investissements :
« De par leur structure les investissements en Bulgarie ne sont pas très différents de ceux dans les autres pays. Ces dernières 5-6 années nous avons observé des flux importants dans l’immobilier, les finances et le commerce non seulement en Bulgarie, mais aussi en République Tchèque et en Slovaquie qui sont considérés faire l’exemple en matière d’investissements dans la production. Mais ces secteurs ont été les plus touchés par la crise financière non seulement en Bulgarie, mais aussi dans toute la région. D’autre part, il est plus difficile dans ces secteurs d’exercer l’influence de l’Etat par le biais de sa politique, tandis qu’en matière d’investissements dans les technologies de l’information, dans la production et dans l’industrie, la coordination entre le monde des affaires, les universités et le gouvernement est meilleure. 

Version française : Vladimir Sabev

Tous les articles

Les défis économiques face aux partis dans le nouveau parlement

Les dernières élections ont catégoriquement démontré que les Bulgares demandent des changements radicaux de la gouvernance du pays. Dans le même temps le rapport des forces dans le parlement cache de nombreuses inconnues et surtout sur la manière dont on..

Publié le 06/04/21 à 14:19

En un an, la dette publique a augmenté de 22.5%

La dette publique de la Bulgarie connaît une hausse de 2.72 milliards d'euros, soit +22.5% en un an. Fin février, l'endettement de l'Administration centrale se monte à 14.8 milliards d'euros, annonce le ministère des Finances. Il y a un an, la dette..

Publié le 01/04/21 à 16:23

Deux bourses gazières seront créées en Bulgarie...

A peine mis en œuvre, le « Hub gazier Balkan » s’est doté d’un concurrent, a annoncé news.net. C’est ce qui ressort notamment des décisions de la Commission de Régulation de l'Electricité et de l' Eau (CREE) prises à huis clos hier. L’une des..

Publié le 01/04/21 à 13:34