Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Les nouveaux investisseurs de la centrale nucléaire de Béléné

Le sort de la centrale nucléaire de Béléné se joue cette semaine
Photo: Tania Harizanova
La compagnie finlandaise « Fortum » a exrpimé le désir d'acquérir 20% des parts du projet de nucléaire de Béléné. Des représentants de cette société en charge de plusieurs projets nucléaires arrivent en Bulgarie cette semaine afin de discuter des possibilités d’accroître leur participation à ce projet. La compagnie française « Altran technologie » participera probablement avec environ 10% à l’édification de la deuxième centrale nucléaire en Bulgarie. Selon des informations préalables la partie russe pourrait demeurer avec environ 15% et de cette manière sera respectée l’exigence de Bruxelles pour une participation de plus d’actionnaires à la construction de la centrale. Et ce qui est le plus important – l’investisseur européen a fait preuve de son désir de financer la participation de la Bulgarie à la construction de Béléné qui est de 51%. Un représentant de l’investisseur devrait arriver ces jours-ci à Sofia. Ainsi, cette semaine il sera définitivement décidé si la centrale sera construite ou non.
En 2006, la Compagnie nationale d’Electricité signait un contrat avec la compagnie russe « Atomstroyexport » pour la construction d’une deuxième centrale nucléaire. Selon des données préalables la construction de la centrale nucléaire de Béléné doit coûter environ 4 milliards d’euros et le premier des deux réacteurs être opérationnel fin 2012. Les négociations ont pris du retard à cause de l’absence d’investisseurs stratégique et entre-temps la partie russe a augmenté le coût à 6,3 milliards d’euros à cause de l’inflation.

© Photo: Tania Harizanova

Le gouvernement de la Bulgarie a réagi immédiatement et a exprimé son désaccord sur le montant réclamé par les Russes. Ainsi l’on en est arrivé à la création d’une compagnie pour le projet dans laquelle la part majoritaire de contrôle de 51% revient à la Bulgarie et 40-45 % des actions sont restées la possession de la Compagnie d’Etat Russe Rossatom. Ainsi, en tant qu’actionnaires avec une part de 1% se sont joints la compagnie finlandaise « Fortum » et la française « Altran technologie ». Conformément au mémorandum ils se réservent le droit d’augmenter leur participation au projet au détriment de la partie bulgare ou russe. L’option finlandaise est jusqu'à 25 % et les plans des français étaient pour une part jusqu'à 5%. La Russie a intérêt de développer des projets énergétiques en Europe, c’est pour cela que « Rossatom » a même proposé de donner 100% du crédit pour le projet et que la Bulgarie garde la majorité de contrôle.
L’accord entre Sofia et Moscou jusqu'à présent contient 14 annexes. Le dernier s’écoule le 31 mars cette année. Jusqu'alors la banque de Londres HSBC, consultant au projet doit présenter son analyse pour savoir si une nouvelle centrale nucléaire est nécessaire à l’économie de la Bulgarie.
« Le projet sera approuvé ou rejeté sur la base de l’évaluation de l’efficacité, du coût et de la sécurité », commente le premier ministre Boyko Borissov. Le ministre de l’Economie et de l’énergie Traytcho Traykov défend toujours la thèse que la construction de puissances de production supplémentaire sur le site de la centrale nucléaire de  Kozlodoy est la solution la moins coûteuse et plus efficace qu’une deuxième centrale nucléaire.
Cependant, selon des sources de Radio Bulgarie la décision est plutôt politique qu’économique. Bruxelles n’est pas d’accord avec le projet dans lequel la Russie joue le triple rôle de bâtisseur, de concepteur technologique et d’investisseur.

Version française :Roumène Miliov.
По публикацията работи: Tania Harizanova

Tous les articles

Standard & Poor's a confirmé la note sur le court et moyen terme de la Bulgarie...

L'Agence de notation financière "Standard & Poor's" /S&P/ a confirmé la note BBB et A-2 sur le long et court terme de la Bulgarie en monnaie nationale et devises étrangères. La perspective reste stable, ce qui compense la faible croissance..

Publié le 26/11/22 à 16:29

Compétition de startups à Varna…

Des startups dans la sphère de l’agriculture alimentaire permettent à des femmes entrepreneuses de présenter leurs projets espérant recevoir le soutien des collectivités territoriales pour pouvoir développer leur entreprise. La compétition est..

Publié le 26/11/22 à 10:40

Nucléaire : Framatome veut contribuer à la diversification des livraisons de combustible pour la centrale bulgare Kozlodouy

Lors d’un entretien à Bruxelles, le ministre de l’Energie bulgare Rossen Hristov et son homologue française Agnès Pannier-Runacher ont abordé le sujet d’une éventuelle coopération dans le domaine de l’énergie en accentuant sur l’énergie géothermale et..

Publié le 25/11/22 à 19:10