Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

L’Insurrection d'Avril 1876 a remis à l'ordre du jour la question de l’indépendance bulgare

Les insurgés d'Avril 1876; peintre V. Antonov
Photo: Архив
Le 20 avril, il y a 136 ans, en Bulgarie éclatait une insurrection, qualifiée plus tard par les historiens de point d’orgue des luttes du peuple bulgare contre la domination ottomane. Minutieusement organisé à l’automne 1875 par le Comité révolutionnaire de Giurgiu, réunissant des représentants éminents de la diaspora bulgare en Roumanie, ce soulèvement populaire a été pensé comme une révolte qui devait profiter des difficultés affrontées à cette époque par la Sublime Porte, pour attirer l’attention des grandes puissances sur le sort des Bulgares vivant dans l’Empire ottoman. Parmi les zones, où les structures révolutionnaires devaient s’activer à l’intérieur du territoire bulgare, c’est dans la ville de Koprivshtitsa, au Centre du pays, que le soulèvement connaît ses heures les plus mouvementées avec des combats engagés entre la population locale et les forces armées ottomanes, envoyées aussitôt sur place. La flamme de la révolte se répand très vite sur les communes limitrophes, comme celle de Panagiurishté, sous l’impulsion de Todor Kableshkov – l’un des meneurs de l’Insurrection d’Avril 1876.

La compagnie ailée, peintre Dimitar Gudjénov

Initialement dépassée par les événements, l’armée ottomane se met très vite en ordre de bataille, épaulée par d’importantes troupes irrégulières de bachi-bouzouks, reprend, une à une, toutes les villes rebelles, en commettant au passage des exactions contre le populations locales. Tel est le cas notamment à Batak – une commune située dans le massif des Rhodopes, où cette répression sanglante fait plus de 3 000 morts.

© Photo: bg.wikipedia.org

Le massacre de Batak, peintre Antoni Piotrovski

Le combat du poète révolutionnaire Hristo Botev, est un autre épisode émouvant de l’Insurrection d’Avril 1876. Ayant débarqué sur le sol bulgare le 17 mai, en forçant l’équipage du Radetzky – un bateau à vapeur battant pavillon autrichien et naviguant sur le Danube, de le déposer près de la ville de Kozlodouy, lui et ses frères d’armes se retrouvent face à une armée ottomane en supériorité numérique, qu’il doivent affronter aux environs de la ville de Vratsa, où Hristo Botev trouve la mort à l’issue d’une bataille acharnée.

La fin tragique de cette insurrection, avec ses plus de 30 000 victimes et ses dizaines de villages dévastés, provoque une indignation publique dans le monde occidental. Plusieurs intellectuels comme Fiodor Dostoïevski, Léon Tolstoï et Victor Hugo condamnent ouvertement les massacres perpétrés par l’Empire ottoman. De fait, la débâcle de ce soulèvement devient, en quelque sorte, le fondement de la future guerre russo – turque de 1877 – 1878, qui aboutit à la libération de la Bulgarie.


Version française : Tsvetan Nikolov
По публикацията работи: Radoslav Spassov

Tous les articles

Les métropolites bulgares et macédoniens ont célébré ensemble la liturgie de la Chandeleur...

Pour marquer aujourd’hui la grande fête chrétienne de la  Chandeleur (la présentation de Jésus au Temple), des métropolites bulgares et macédoniens célébré une Liturgie sainte à Plovdiv en l'église « Sainte Marina ». C’est la première messe conjointe..

Publié le 02/02/23 à 15:17

A Deultum un centre de formation ouvrira ses portes aux étudiants internationaux cet été

Cet été la réserve archéologique de Deultum sera un lieu de formation pour des étudiants du monde entier. Les cours seront répartis dans deux domaines : anthropologie et conservation et restauration de céramiques. Cette formation est organisée à..

Publié le 01/02/23 à 18:29

Ephéméride : Saint Tryphon...

Le 1er février, l’Église orthodoxe bulgare rend hommage à la mémoire du Saint martyre Tryphon qui a vécu dans la dignité et qui a donné sa vie pour la foi en Jésus Christ. Initialement, la fête de Saint Tryphon était célébrée en Bulgarie le 14..

Publié le 01/02/23 à 10:17