Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

Et si on mangeait bulgare : la lutenitsa

Photo: Vénéta Pavlova
Les Bulgares y sont attachés dès leur plus tendre enfance et elle accompagne leurs repas tout au long de leur vie…On pourrait l’appeler le ketchup bulgare ou encore le caviar de poivrons, à l’instar du caviar d’aubergines, très apprécié dans les pays méditeranéens…

© Photo: Vénéta Pavlova

Les poivrons rouges et les tomates bien mûres sont à la base de la luténitsa 

Mais ce condiment bien de chez nous porte le nom de « luténitsa » et il se consomme tout simplement sur une tartine, avec ou sans fromage, ou pour relever le goût de certaines viandes et garnitures. Et l’automne est sa saison, lorsque dos marchés regorgent de légumes qui ont atteint leur maturité au soleil.

Les recettes de sa fabrication sont aussi nombreuses que variées, mais à chaque fois on retrouvera à la base les beaux poivrons rouges grillés et les tomates bien mûres auxquels on ajoutera des oignons émincés, des carottes râpées, des courgettes, des aubergines, des tomates vertes, voire même des pommes de terre cuites…Pour ce qui est des aromates, se sont le sel, le poivre, le cumin, le persil et quelques pincées de sucre, histoire d’atténuer l’acidité des tomates…

© Photo: phood-tales.com


Les légumes étant grillés, même les tomates dans certaines régions, vous moulinez le tout pour le réduire en une purée assez épaisse, vous ajoutez les épices, de l’huile de tournesol et vous laissez cuire tout doucement sur le feu en remuant de temps en temps pour éviter que cela accroche au fond de la cocotte. Puis au bout d’une trentaine de mn, lorsque les tomates ont rendu toute leur eau et que le mélange ait épaissi, vous versez, comme pour la confiture maison, dans des bocaux que vous fermez bien avant de stérilisez une bonne quinzaine de mn. A la fin, il ne vous reste plus qu’à ranger les bocaux dans un endroit frais, mais pas au frigidaire et vous êtes prêts pour l’hiver…

D’où vient le nom de la luténitsa ? De l’adjectif « lutiv » qui signifie relevé, épicé, pimenté. Ce qui ne signifie pas que la luténitsa vous explose dans la bouche et vous fasse pleurer. Et il existe toute une gamme de déclinaisons de ce condiment, plus ou moins doux au goût, plus ou moins colorés. Tout dépend du ou des légumes qui y sont rajoutés. Ainsi la carotte éclaircit la purée, et l’aubergine lui donne une couleur plus cuivrée…

Quoi qu’il en soit, c’est un produit typiquement bulgare et très apprécié des étrangers. Certains l’utilisent même comme sauce pour leurs spaghettis…Comme on dit tous les goûts sont dans la nature et le goût de la luténitsa bulgare est une véritable explosion de saveurs…
По публикацията работи: Vénéta Pavlova

Tous les articles

Les enfants confectionnent des "marténista" au nouveau musée de Kazanlak...

Ce week-end, les enfants de 5 à 12 ans de la ville de Kazanlak sont invités à participer à un atelier de fabrication de marténista porte-bonheur bulgares, organisé dans le tout nouveau musée de la ville "Ahinora", une filiale de la Galerie des..

Publié le 24/02/24 à 11:00

Fête du lard fumé et de la rakia chaude à Apriltsi...

La petite ville d' Apriltsi , blottie dans la Stara planina, au pied du mont Maraguidik, organise ce week-end sa fête traditionnelle des produits du terroir, notamment le lard fumé et la rakia /marc de raisin/ chaude. Plus de 10 000 visiteurs du..

Publié le 24/02/24 à 09:00

Reconstitution d’un rituel consacré à la fécondité à Gostilitsa

Au lendemain de la Saint Tryphon, la fête des vignerons, les amateurs ethnographes du centre culturel du village de Gostilitsa dans la région de Dryanovo reconstituent un rituel populaire connu comme "Yalova ponouda". Il s’agit d’une pratique..

Publié le 15/02/24 à 08:35