Podcast en français

Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Souvenirs de Véliki Preslav

{ include file="./partials/authors.html" } БНР Новини
Photo: wikipedia.org

Véliki Preslav (Preslav la Grande) est la deuxième capitale du Premier royaume bulgare. Après avoir remplacé en l’an 893 la première, Pliska, la ville devient également le siège de la première école littéraire bulgare. Elle se développe comme un centre littéraire et culturel important en Bulgarie et dans le monde slave où ont travaillé d’éminents écrivains et scientifiques médiévaux.

A l’époque du Moyen Age bulgare, Véliki Preslav est l'une des villes les plus belles et majestueuses de l'Europe du Sud-Est. Un bon nombre de monuments culturels y sont conservés. Des remparts de pierre blanche entouraient la ville de l’extérieur, ainsi que la ville intérieure où se trouvaient le palais et la résidence royale.

Le Trésor d'or de Preslav

Parmi les découvertes les plus précieuses de cette période se trouvent l’icône en céramique de Saint Théodore Stratelates, le trésor d'or de Preslav et l'iconostase en céramique du Monastère du Palais royal, une pièce de jeu d'échecs (un pion) et beaucoup d'autres. Elles peuvent être vues dans le Musée de la Réserve nationale historique et archéologique Véliki Preslav, située sur les vestiges de l'ancienne capitale bulgare. Les fouilles qui ont duré plus d'un siècle prouvent que Véliki Preslav a été conçu et construit par les Bulgares comme un centre splendide qui à l'époque rivalisait dignement avec la capitale byzantine Constantinople. Le professeur Stoyko Bonev, un archéologue qui explore près de 40 ans les vestiges de l’ancienne ville, donne plus de détails sur le palais royal :

Снимка

« C’est l’un des sites du Moyen Age bulgare les plus difficiles pour les recherches. Les fondations sont creusées en profondeur dans la terre et les pierres du bâtiment pèsent 300-400 kg chacune. Les fondations et les murs sont larges de deux mètres. Ce bâtiment de taille impressionnante est un chef-d'œuvre de l'architecture bulgare. Il a été richement décoré : on y trouve des sculptures en pierre, des céramiques peintes, des vitraux. Tout cet ensemble a été la demeure personnelle du souverain. »

Снимка

La réserve historique est située sur une surface de plus de 500 hectares. Les touristes sont impressionnés par les portes de fer de la forteresse et les murs blancs de l'Eglise "d'or" qui est conservée et rappelle la vie spirituelle dans la première capitale bulgare après la conversion de la Bulgarie au christianisme. L’autre église, celle du palais, est partiellement restaurée. Nous apprenons plus de Plamen Dimitrov, directeur du musée de la Réserve nationale historique et archéologique Véliki Preslav:

« Nous travaillons sur un projet à long terme pour la restauration et la conservation de deux sites de la Réserve. Ce sont  l'Eglise du palais et la basilique royale. On envisage de restaurer les murs jusqu’à une certaine hauteur afin de montrer l'aspect authentique de ces deux bâtiments. On travaille également sur la création d’un système d'information qui permettra aux touristes d'obtenir des informations en temps réel sur tous les services qu’offre la ville. L'église des Saints Apôtres Pierre et Paul dans le centre de Preslav est aussi très intéressante. Elle est construite dans le style Renaissance. Les deux saints sont les patrons de Véliki Preslav. »

Version française : Sia Karaguiozova

Crédit photos : wikipedia.org

Tous les articles

Bienvenue au monastère de Tchirpan, là où Saint Athanase communiait avec Dieu…

Il n’est point nécessaire de parcourir des milliers de kilomètres pour atteindre les lieux saints, chargés d’une puissante énergie chrétienne et boire à la source de la foi. Et les terres bulgares sont riches de centaines d’églises et..

Publié le 18/01/20 à 08:00

Légendes et mystères planent sur l’emblématique forteresse d’Assen

La silhouette de la forteresse se dresse fière et solitaire sur une crête des Rhodopes en surplomb de la rivière Assenitza. D’accès difficile, elle accueillait là- haut sous son aile protectrice Thraces, Romains, Byzantins, Ouest-Européens,..

Publié le 23/12/19 à 09:15

Marcianopolis, la cité aux incroyables mosaïques romaines

Un jour, à l'époque de son règne, l’empereur Trajan (Marcus Ulpius Trajanus, 98-117) s’arrêta avec son armée à proximité d’une des sources karstiques de la Dolna Mizia (Moesia inferior). Sa sœur Marcia envoya alors sa servante..

Publié le 16/12/19 à 14:51
Подкасти от БНР